Augmentation de 27% de Covid-19 dans la Région

Comme chaque semaine, l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes et Santé Publique France publie les der­niers chiffres rela­tifs à l’é­pi­dé­mie de Covid-19. Ces chiffres, par­ti­cu­liè­re­ment atten­dus, ont ser­vi à la mise en place d’un nou­veau confi­ne­ment. Pour cette semaine, il y a eu une aug­men­ta­tion de 27% de Covid-19 dans la Région.

Le SARS-CoV‑2 s’intensifie en Auvergne-Rhône-Alpes par rap­port à la semaine 11 dans les mêmes pro­por­tions qu’en France

Pour la semaine du 22 au 28 mars, le taux d’in­ci­dence se monte à 355 cas pour 100 000 habi­tants. 495 sont en ser­vices de soins cri­tiques. Le nombre de cas asymp­to­ma­tiques se monte à 54%, pour un taux de posi­ti­vi­té de 8,3%. Il est consta­té un excès de mor­ta­li­té modé­ré sur la Région. L’agence Régionale de Santé note une aug­men­ta­tion de 27% de Covid-19 dans la Région.

La Loire en des­sus de la moyenne régionale

Concernant la Loire, le taux d’in­ci­dence se monte à 395 cas pour 100 000 habi­tants. Sur les 33 750 per­sonnes tes­tées, 9 % sont posi­tives. Le variant anglais est celui qui cir­cule le plus dans la Loire à hau­teur de 75%, alors que le variant bré­si­lien et sud-afri­cain ne cir­cule qu’à hau­teur de 3% dans la Région. 12,5% des habi­tants de la Loire ont reçu une dose de vac­cins et 4,6% deux doses : ce qui fait de la Loire un dépar­te­ment mieux loti que la moyenne nationale.

La vac­ci­na­tion contre le Covid-19 est éten­due aux per­sonnes âgées de 70 à 75 ans sans comor­bi­di­té dès ce same­di, comme l’a annon­cé mar­di Emmanuel Macron en visi­tant un centre de vac­ci­na­tion à Valenciennes (Nord).  “Je veux qu’on orga­nise les choses de manière métho­dique, des­cendre par tranches d’âge”, a expli­qué le chef de l’État à des soi­gnants, en annon­çant aus­si la mise en place d’un numé­ro de télé­phone dédié pour les per­sonnes de plus de 75 ans n’ayant pas encore réus­si à se faire vac­ci­ner. Il faut vac­ci­ner “matin, midi et soir” a insis­té le chef de l’État, appe­lant à aug­men­ter la cadence. “Il n’y pas de week-end et de jours fériés pour la vac­ci­na­tion” qui est “le cœur de la bataille”.

Les autres infos
Les autres infos