Covid-19 : les élèves infirmiers stéphanois dans les Ehpad 

La ville de Saint-Étienne annonce une demande de renforts d’étudiants des  Instituts de formation en soins infirmiers du CHU de Saint-Étienne et de la Croix-Rouge, afin de venir en soutien au personnel soignant des Établissements d’hébergement de personnes âgées dépendantes (Ehpad) municipales et permettre de continuer à assurer une qualité de prise en charge suffisante face aux besoins croissants des résidents. Gaël Perdriau avait déjà alerté à deux reprises, par courrier, le directeur général de l’Agence régionale de santé, concernant le personnel médical dans les établissements médicaux et sociaux, en expliquant :

« Au sein des Ehpad municipaux, mes services mettent tous les moyens pour recruter du personnel en renfort et en remplacement. Si des réponses réussissent à être apportées pour des métiers d’entretien, de désinfection, ou d’accompagnement social des résidents, les candidatures sur les postes d’aide-soignant sont trouvées au compte-gouttes et sont loin d’être suffisantes ». Précise le maire. 

Lors de notre rencontre, samedi 7 novembre, en présence, Jean Castex, vous avez indiqué que des solutions étaient trouvées. (…) A ce jour, force est de constater que les demandes des Ehpad du CCAS de la ville sont restées sans réponse. G. Perdriau

Gaël Perdriau écrit : « Je vous avais sollicité dans un premier courrier pour avoir la possibilité d’avoir recours aux étudiants infirmiers comme cela avait été le cas dans la première vague. (…) lors de notre rencontre, samedi 7 novembre, en présence de Premier ministre, Jean Castex, vous avez indiqué que des solutions étaient trouvées pour répondre aux besoins urgents en personnel de soins. A ce jour, force est de constater que les demandes des Ehpad du CCAS de la ville sont restées sans réponse ».

La ville de Saint-Étienne, dans cette période de crise sanitaire et de tension forte pour le personnel soignant,  s’est donc dans un second temps adressée directement au CHU qui gère désormais la plateforme de renfort en ressources humaines, afin de pouvoir recruter quelque 12 élèves infirmiers faisant fonction d’aide-soignant. 

Lors de la présence, en fin de matinée, du président de la Région Auvergne Rhône-Alpes, en déplacement dans la Loire, à l’Institut de formation en soins infirmiers du CHU de Saint-Étienne, Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne, président de Saint-Étienne Métropole, mais également en tant que président du conseil de surveillance du CHU, a tenu à remercier Laurent Wauquiez pour son engagement et ses réponses concrètes pour aider à apporter des renforts en personnel soignant d’ici à la fin de cette semaine, ainsi que sur la mise en place de tests massifs. Deux sujets sur lesquels, il est malheureusement difficile d’obtenir des réponses de la part du ministère de la Santé. Concernant la réalisation de tests massifs, Gaël Perdriau a confirmé l’engagement par un soutien logistique de la ville de Saint-Étienne au côté de la Région, rappelant aussi à Laurent Wauquiez, l’existence du test Biospeedia conçu à Saint-Étienne et référencé sur le site du ministère pour faire appel à celui-ci, et a particulièrement insisté sur le suivi et l’accompagnement qui devront être portés aux patients testés positifs ». 

Les autres infos