Le vaccin dans la Loire, et ailleurs, pour les 55 ans, ça avance

L’ensemble des Français de 55 ans et plus sont éligibles à la vaccination depuis ce lundi, même sans comorbidités

Disponible cette semaine : AstraZeneca, et très prochainement le vaccin de Johnson and Johnson. Mais attention, les plus fragiles seront prioritaires. Cependant il ne sera pas nécessaire d’avoir des facteurs de comorbités pour prétendre à la vaccination.

200 000 vaccins livrés

Le ministre de la santé a indiqué que la première livraison serait de “200.000 doses”, « avec une semaine d’avance ».

Olivier Véran a expliqué que « l’espacement des deux doses de vaccin à ARN messager de Pfizer-BioNTech et Moderna sera allongé à compter du 14 avril. Après les premières injections, nous proposerons un rappel à 42 jours au lieu de 28 actuellement. Ça va nous permettre de vacciner plus vite sans voir se réduire la protection », a-t-il ajouté à l’Agence France Presse.

Une certaine lenteur

Il faudra être patient, la vaccination des 55 ans devrait être prise en charge lentement : le problème de l’offre et la demande.

 

Le saviez-vous ?

 

20 % des Français auraient été infectés, un chiffre qui varie fortement selon les régions. Dans une étude parue cette semaine pour Ouest France, l’Institut Pasteur présente une modélisation du nombre de Français ayant été infectés par le Sars-CoV-2, le virus responsable de l’épidémie de Covid-19. 20 % des adultes de plus de 20 ans auraient été contaminés, mais les différences d’une région à l’autre sont très importantes.

L’Institut Pasteur réalise différentes études pour modéliser et comprendre l’épidémie de Covid-19. Dans une publication du 6 avril 2021, l’Institut présente une méthode pour calculer la proportion de personnes infectées par le coronavirus par âge et par région en France.

 

Les autres infos
Les autres infos