Deux offres de reprise pour Kidiliz : de nombreux licenciements prévus

23 offres de repris­es de reprise du dis­trib­u­teur Kidiliz, situés notam­ment à Ril­lieux-La-Pape et à Saint-Cha­mond ont été présen­tées. L’en­seigne Kidiliz (ex : Zan­nier) a été placée en redresse­ment judi­ci­aire par son action­naire il y a un mois. 

L’of­fre prin­ci­pale émane d’ID-Kids (Okaï­di, Oxy­bul, Jaca­di…). Elle porte sur un cen­taine de bou­tique, sauf les mag­a­sins Z, qui représente 600 per­son­nes sur un effec­tif de 2 600 per­son­nes. Les autres mar­ques du groupe (Cati­mi­ni, Absor­ba, Chip­ie…) seraient exploitées.

Une deux­ième offre, celle de CWF (dont l’ac­tiv­ité repose sur les col­lec­tions enfants de grande mar­que comme Chloé, Boss ou encore Lan­vin), porte sur une ensem­ble plus lim­itée : le site de Saint-Cha­mond serait alors con­damné par la fer­me­ture. Seuls 200 salariés seraient repris.

Le 3 novem­bre, le tri­bunal de Com­merce de Paris devra audi­tion­ner les can­di­dats sur les offres de reprise. Réponse atten­due fin novem­bre.

Les autres infos