Du rififi dans les élections : les distributeurs de programmes dans le collimateur

Il y avait deux prestataires chargés de la distribution de la propagande électorale pour les élections régionales et départementales, Adrexo et La Poste. Dans les bureaux de vote de la Loire, de nombreux électeurs se sont plaints de n’avoir reçu aucun courrier avec les programmes. Selon le secrétaire général du ministère de l’intérieur Benoit Albertini, « Il y a eu des dysfonctionnements majeurs constatés » pour ce premier tour. Des changements radicaux devraient être apportés pour le deuxième tour. Les préfets auront pour tâche de « détacher un agent sur les lieux où sont organisés les distributions ».

 

La Préfète de la Loire devra « mettre en place une cellule opérationnelle de suivi de la distribution de la propagande électorale sur tout le ressort départemental (le cas échéant au niveau des sous-préfectures pour un suivi fin) » comme partout en France, annonce le secrétaire général. Plusieurs candidats n’ont pas accepté ce couac pour informer les électeurs

 

Les autres infos
Les autres infos