Gaël Perdriau conteste et s’op­pose à la déci­sion prise par le groupe de La Poste de réduire les horaires d’ou­ver­ture du bureau de Tarentaize

Gaël Perdriau conteste et s’op­pose à la déci­sion prise par le groupe de La Poste de réduire les horaires d’ou­ver­ture du bureau de Tarentaize à Saint-Etienne 
Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, pré­sident de Saint-Etienne Métropole a adres­sé ce jour un cour­rier à la direc­tion régio­nale du groupe de La poste pour contes­ter et s’op­po­ser à la déci­sion qui a été prise de manière uni­la­té­rale, de réduire les horaires d’ou­ver­ture du bureau pos­tal de Tarentaize, et dont il a été infor­mé dans une lettre reçue ce mercredi.
Gaël Perdriau explique : “vous jus­ti­fiez cette évo­lu­tion (…) par le fait que les usa­gers uti­lisent plus les moyens numé­riques. Je ne par­tage pas votre ana­lyse (…) Beaucoup de mes conci­toyens, sur­tout par­mi les per­sonnes les plus âgées éprouvent de réelles dif­fi­cul­tés avec les outils numé­riques. (…) Votre stra­té­gie de dimi­nu­tion de ces horaires d’ou­ver­ture des bureaux de poste vise en réa­li­té leur fer­me­ture. En effet, cette phase de réduc­tion des horaires va entraî­ner une baisse logique de la fré­quen­ta­tion des bureaux de poste, qui sert aujourd’­hui, à l’é­chelle natio­nale, votre argu­men­ta­tion pour la fer­me­ture des­dits bureaux. 
Par le pas­sé, nous avons déjà connu cette même méthode qui s’est tra­duite par des baisses d’ho­raires des bureaux de Solaure, Monthieu et Côte Chaude, et qui a conduit à leur fer­me­ture. Aujourd’hui, les habi­tants des quar­tiers de Terrenoire et de Montreynaud se plaignent de ces baisses d’ho­raires qui ques­tionnent sur leur ave­nir.
En l’es­pèce si tel devait être le cas, nous serions confron­tés, une fois de plus, à une logique pure­ment finan­cière régis­sant les acteurs ayant des mis­sions de ser­vices publics.
Sachez d’ores-et-déjà que je m’op­po­se­rai à toutes les réduc­tions du ser­vice pos­tal et fer­me­tures des bureaux de poste à Saint-Etienne.”
Les autres infos