Gaël Perdriau pro­pose à Olivier Véran les sites rete­nus pour l’o­pé­ra­tion de tests massifs

Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, pré­sident de Saint-Etienne Métropole a adres­sé hier mer­cre­di 6 jan­vier, un cour­rier à Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé pro­po­sant que les 14 sites poten­tiels pour pra­ti­quer les tests, dans le cadre de l’o­pé­ra­tion de dépis­tage mas­sif, puissent être uti­li­sés, en tota­li­té ou en par­tie ensuite, en centres de vac­ci­na­tion, “dès lors que la puis­sance publique sera en capa­ci­té de garan­tir un appro­vi­sion­ne­ment régu­lier et suf­fi­sant de vaccins”.

Après avoir rap­pe­lé que “Saint-Etienne a été rete­nue pour être une des quatre grandes villes des­ti­nées à orga­ni­ser un dépis­tage mas­sif dont le but est de faire évo­luer la stra­té­gie sani­taire natio­nale”, Gaël Perdriau explique :

Nous avons, après un tra­vail très com­plexe et extrê­me­ment pré­cis, rete­nu, pour la ville de Saint-Etienne, pas moins de 14 sites poten­tiels pour pra­ti­quer ces tests. Il est évident que ces sites pour­ront être mobi­li­sés, dans leur tota­li­té ou en par­tie seule­ment, afin de se trans­for­mer en centres de vac­ci­na­tion ouverts à la popu­la­tion (…). aus­si je sou­hai­tais vous infor­mer que la ville de Saint-Etienne entend mettre à dis­po­si­tion, offi­ciel­le­ment, ces 14 sites afin qu’ils deviennent, après avis des ser­vices com­pé­tents assu­rant, au niveau local, les mis­sions de san­té publique, des centres de vac­ci­na­tion.

Face à l’ex­ten­sion de la pan­dé­mie et les craintes légi­times qu’elle sus­cite auprès de nos com­pa­triotes, nous nous devons de répondre effi­ca­ce­ment à leurs attentes”, conclut Gaël Perdriau.

Les autres infos