Il n’y aura pas de Super League : quand les politiques s’en mêlent

Et plouf, ou flop, comme vous voudrez. La Super League restera un projet sur le papier, mais reste dans l’eau. 48h après ce plan de nouvelle compétition dissidente de la Ligue Europa, le club mancunien suit les autres. Arsenal, Manchester, Chelsea, Liverpool et Tottenham font machine arrière. Après le tollé qu’a suscité cette annonce, Ed Woodward, le vice-président exécutif de Manchester United a annoncé sa démission.

 « Cette idée d’inspiration ne passe vraiment pas »

Et pour faire encaisser le projet, Boris Johnson, Keir Starmer le leader de l’opposition et l’ensemble des amateurs de football ont dit non à la Super League. « Cette idée d’inspiration ne passe vraiment pas » expliquent-ils.

Boris Johnson a été le premier à taper du poing sur la table. Lors d’une réunion, il a menacé de « placer une bombe législative ». On s’explique là-dessus : il voulait surtaxer les clubs participants, limiter les visas des joueurs et supprimer la surveillance dans les stades.

Quand les politiques s’en mêlent, forcément ça complique les choses

Et pour enfoncer le couteau dans la plaie, Boris Johnson a écrit une tribune dans le tabloïd, « The Sun » ce mardi. Et dans l’air où tout le monde s’exprime sur les réseaux sociaux, Johnson écrit sur Twitter : « La décision de Chelsea et de Manchester City – si elle est confirmée – est absolument la bonne, et je les félicite. J’espère que les autres clubs concernés par la Super League européenne suivront. »

« Ils détruisent la Première League. Incroyable ! »

Sur la chaîne BeIN Sports, Arsène Wenger, l’ex-manageur d’Arsenal, a réagi à l’annonce « Je dois dire que le plus grand des paradoxes, dans tout ça, vient des clubs anglais. L’Angleterre a voté pour le Brexit pour contrôler sa propre destinée. Elle a la ligue la plus puissante au monde. En signant (pour la Super League), ils détruisent la Premier League. Incroyable ! »

Oliver Dowden, le secrétaire d’État aux sports, donne aussi son avis « Nous devons nous assurer que ça (la Super League) ne se reproduise jamais. »

Match perdu contre cette nouvelle Ligue. Cela aura buzzé quelques jours pour finalement retourner dans les oubliettes. La Super League suspend son projet et annonce vouloir le « remodeler ». Mais on sait tous que cela est abandonné.

Les autres infos
Les autres infos