La chronique de Martial : je ne sors plus depuis que j’ai NETFLIX

Netflix www.42info.fr

Net­flix est devenu un pré­texte pour ne plus faire un pas en dehors de chez soi.

-On va boire un verre sur Sain­té ce soir ?

-Oh non, je suis déjà en pyja­ma devant ma série.

Les séries il y en a à la pelle et il faut suiv­re pour ne pas en louper une miette. Par­fois il faut même se bouch­er les oreilles pour ne pas se faire “spoil­er”, vous con­nais­sez cet ami qui prend plaisir à vous racon­ter la fin d’un film ou d’une série.

À la fin le tueur c’est l’ex mari, il a jeté le corps du haut de la falaise et il est parti avec le magot, c’est bon NETFLIX à Saint-Etienne !

Impos­si­ble de faire revenir les cinéphiles dans les salles obscures des ciné­mas après le con­fine­ment. Même “Tenet” le dernier film de Christo­pher Nolan à essayé, en vain. Avec les plate­formes de stream­ing, vous avez tout à portée de mains. Suite à l’en­ter­re­ment de MegaU­pload et la pénal­i­sa­tion du télécharge­ment illé­gal par Hadopi, il a bien fal­lu trou­ver une alter­na­tive.

Cer­tains se gar­garisent des séries à sus­pense, d’autres leur préfèrent les comédies roman­tiques entre copines les longues soirées d’hiv­er. Plongée vir­tu­ose à chaque fois dans une ambiance qui nous évade le temps de quelques épisodes.

Alors, la VF ou la VO ? Le débat revient sou­vent au fil des con­ver­sa­tions. “Non mais tu rigoles, Friends avec les voix français­es, je zappe direct !”. Pour d’autres, c’est com­pliqué de lire les sous-titres et suiv­re l’his­toire en même temps. Il n’en reste pas moins des intrigues par­fois tirées par les cheveux. On ne com­prend pas pourquoi le per­son­nage qui était mort la sai­son précé­dente revient comme par magie dans la nou­velle. Ni pourquoi notre série préférée ne con­naî­tra pas de nou­velle sai­son.

On est for­cé­ment déçu quand on arrive au dernier épisode, un peu comme si les per­son­nages étaient devenus des amis. Par­fois il faut même atten­dre un ou deux ans entre deux saisons ! Peut-être le temps de faire un enfant ou de retrou­ver une vie nor­male. Allez, on éteint tout ce soir et on sort boire un verre, il y a un monde à l’ex­térieur dans la Loire. A Saint-Eti­enne, Roanne, Mont­bri­son, Saint-Cha­mond, oui il y a du monde !

Mar­tial Moss­mann

Les autres infos