La patron et fon­da­teur d’Alibaba dis­pa­ru est de retour

Le mul­ti­mil­liar­daire chi­nois, fon­da­teur d’Alibaba, est réap­pa­ru mer­cre­di. Il avait dis­pa­ru depuis le 24 octobre après avoir cri­ti­qué le régime. Disparu des radars depuis trois mois, Jack Ma, le fon­da­teur de la pla­te­forme d’e‑commerce Alibaba, a refait sur­face ce mer­cre­di, lors d’un échange en visio­con­fé­rence avec des ensei­gnants chinois.

En quelques heures, l’action d’Alibaba a grim­pé de 8,52 % à la bourse de Hongkong

Selon le Tianmu News, un média proche du pou­voir, Jack Ma aurait décla­ré avoir «étu­dié et réflé­chi avec ses col­lègues» et être «plus déter­mi­né que jamais pour se dévouer à aider l’éducation et le bien public». Il se serait aus­si féli­ci­té de voir son pays entrer «dans une nou­velle phase de déve­lop­pe­ment et pro­gres­ser vers la pros­pé­ri­té com­mune». D’après le South China Morning Post, quo­ti­dien hong­kon­gais dont Alibaba est action­naire, la Fondation Jack Ma aurait confir­mé la par­ti­ci­pa­tion du mul­ti­mil­liar­daire à cette céré­mo­nie annuelle qui vise à pro­mou­voir l’action des pro­fes­seurs dans les pro­vinces chi­noises. En quelques heures, l’action d’Alibaba a grim­pé de 8,52 % à la bourse de Hongkong et son nom s’est retrou­vé en tête des ten­dances de Weibo, l’équivalent chi­nois de Twitter. Car Jack Ma n’avait plus don­né signe de vie depuis le 24 octobre.

Ce jour-là, devant un par­terre com­po­sé d’officiels chi­nois, il avait alors cri­ti­qué le sys­tème finan­cier chi­nois, le décri­vant comme un «héri­tage de l’âge indus­triel» qu’il appe­lait à réfor­mer. Un affront pour le pré­sident Xi Jinping et le tout-puis­sant Parti-Etat.

 

Les autres infos