les atten­tions des fran­çais pour leurs voyages en 2021

Worldia, spé­cia­liste du voyage sur-mesure, a sou­hai­té prendre le pouls des Français quant à leurs inten­tions de voyage en 2021.  

Une majo­ri­té de son­dés prêts à se faire vacciner

Un signal impor­tant qui res­sort de cette étude, une majo­ri­té de son­dés dans le Sud-Est (59%) affirment qu’ils se feront vac­ci­ner si le pas­se­port vac­ci­nal deve­nait obli­ga­toire pour voyager.

Ce chiffre est bien supé­rieur au nombre de Français actuel­le­ment favo­rables à la vac­ci­na­tion (47% selon l’étude Elabe publiée le 13/01/21).

Réservation de der­nière minute

Les incer­ti­tudes géné­rées par la crise sani­taire poussent les Français à chan­ger leurs com­por­te­ments de réservation.

Les Français avaient l’habitude de réser­ver plu­sieurs mois à l’avance, pour­tant en 2021, la pre­mière pré­cau­tionque les son­dés dans le Sud-Est pré­voient de prendre dans ce contexte est de réser­ver à la der­nière minute pour 37% d’entre eux. Ainsi, seuls 8% d’entre-eux réser­ve­ront leurs vacances long­temps à l’avance cette année.

 Parmi les autres pré­cau­tions pré­vues en 2021, 30% envi­sagent de sous­crire à une assu­rance voyage et 20% sou­haitent être accom­pa­gnés par un pro­fes­sion­nel (tour opé­ra­teur ou agence de voyage) pour se pré­mu­nir d’éventuelles dif­fi­cul­tés liées à la crise (annu­la­tion de vol, rapa­trie­ment, etc.). 

Des des­ti­na­tions plus proches dans des héber­ge­ments indi­vi­duels et en cercle restreint

En toute logique, la majo­ri­té des son­dés pré­voit d’adapter ses pro­chains voyages pour com­po­ser avec les risques liés à la crise sanitaire.

67% des inter­ro­gés affirment ain­si que la situa­tion sani­taire du pays de des­ti­na­tion choi­sie sera un point impor­tant pour évi­ter les risques de conta­gion. En dépit de la situa­tion sani­taire actuelle, les des­ti­na­tions proches seront pri­vi­lé­giées. En effet, 57% des habi­tants du Sud-Est pré­voient de voya­ger en France ou en Europe pour plus de séré­ni­té. A l’inverse, seule­ment 16% d’entre-deux pré­voient de voya­ger vers les des­ti­na­tions loin­taines (long cour­rier, autre conti­nent) en 2021. 

Ils seront éga­le­ment 67% à pri­vi­lé­gier des types d’hébergement indi­vi­duels (mai­son, appar­te­ment, cam­ping-car) plu­tôt que col­lec­tifs (hôtel, club de vacances, cam­ping, mai­son d’hôtes) pour évi­ter les risques de contagion.

Enfin, à l’image de l’année 2020, les son­dés pré­voient leurs vacances en cercle res­treint puisque 68% envi­sagent de par­tir seul ou en couple, 42% avec leur famille proche et 8% seule­ment avec leur famille élargie.

Nature, expé­riences inso­lites et immer­sion au programme 

En 2021, être au contact de la nature res­sort comme la pre­mière des attentes des son­dés (89%). 

La seconde prio­ri­té pour la grande majo­ri­té des habi­tants du Sud-Est (76%) sera de vivre des expé­riences inso­lites dans des zones moins connues et touristiques.

Enfin, l’enquête montre que la troi­sième prio­ri­té des son­dés sera de vivre des expé­riences immer­sives à la ren­contre des locaux et à la décou­verte de cultures dif­fé­rentes (73%)

  

Méthodologie de l’étude : L’étude « Les Français et leur envie de voyage en 2021 » a été réa­li­sée en ligne. Les inter­views ont été faites du 7 au 9 jan­vier 2021 auprès d’un échan­tillon de 1000 Français repré­sen­ta­tifs et consti­tué selon la méthode des quo­tas, au regard des cri­tères de sexe, d’âge, de lieu de rési­dence et de caté­go­rie socio-professionnelle.

Les autres infos