Les res­tau­rants et les bars ne sont pas prêts d’ouvrir

La réou­ver­ture des res­tau­rant serait pré­vue au mieux le mar­di 6 avril selon le jour­nal Le Point.

Comme l’indiquent nos confrères, le bout du tun­nel n’est pas pour tout de suite. 2021 ne relé­gue­ra pas si vite au fond de la cas­se­role les tour­ments vécus en 2020 par le monde de la restauration. 

D’après les infor­ma­tions du Point, res­tau­rants, bis­trots et bras­se­ries devraient res­ter fer­més au moins jus­qu’à Pâques. L’hypothèse de réou­ver­ture la plus opti­miste serait fixée au mar­di 6 avril, selon plu­sieurs sources proches du dos­sier en contact direct avec l’Élysée, Matignon et Bercy. On évo­que­rait même un déca­lage à début juin concer­nant les bars et les cafés. Bien que Matignon démente et assure que la date du 6 avril n’a jamais été avan­cée par le gou­ver­ne­ment, Le Point main­tient son information. 

La confir­ma­tion de ces déci­sions réson­ne­rait comme un nou­veau coup dur pour le sec­teur pla­cé en coma arti­fi­ciel voi­là presque un an avec la crise sani­taire du Covid-19 com­men­cée au prin­temps 2020. Un calen­drier envi­sa­gé à l’heure actuelle par le gou­ver­ne­ment afin de lut­ter contre la pro­pa­ga­tion du coro­na­vi­rus et sur­tout le pic du variant anglais qui pour­rait deve­nir majo­ri­taire en France en mars, selon le pro­fes­seur Arnaud Fontanet, épi­dé­mio­lo­giste à l’Institut Pasteur et membre du conseil scien­ti­fique, invi­té dimanche du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI.

Après une pre­mière fer­me­ture géné­ra­li­sée du 14 mars au 2 juin 2020 (les éta­blis­se­ments pari­siens ne dis­po­sant pas de ter­rasses avaient dû attendre le 15 juin) puis l’ins­tau­ra­tion d’un couvre-feu dans 54 dépar­te­ments au cœur de l’au­tomne, l’en­semble de la pro­fes­sion se retrouve désor­mais portes closes depuis le 30 octobre der­nier et n’a pas pu pro­fi­ter des fêtes de fin d’an­née, qui auraient pu per­mettre de rele­ver la tête. Un lourd tri­but éco­no­mique s’ag­gra­vant un peu plus chaque jour.

Les autres infos