Plus d’infos sur l’enquête des gen­darmes tués dans le Puy-de-Dôme

Le pro­cu­reur fait état d’un « pro­fil inquié­tant », qui croyait à « une fin du monde pro­chaine » source BFMTV. Frédéric Limole était selon le pro­cu­reur de la République de Clermont-Ferrand « per­sua­dé d’une fin du monde pro­chaine. Il était catho­lique pra­ti­quant ». Le pro­cu­reur fait ain­si état d’un « pro­fil inquié­tant ». Il était en conflit avec son ex-épouse, divor­cée en 2015 et avec qui il avait eu un enfant en 2013.

Des cen­taines et des cen­taines de douilles, la mai­son incen­diée, un indi­vi­du sur­ar­mé, c’est véri­ta­ble­ment une scène com­plè­te­ment aty­pique”, estime le procureur.

Visiblement trou­blé, le pro­cu­reur Eric Maillaud décrit “une véri­table scène de guerre” décou­verte ce mer­cre­di matin à l’is­sue de la fré­né­sie meur­trière de Frédéric Limole. “Il reste un très gros tra­vail”, d’en­quête, dit-il.

“Ce qui est sûr, c’est qu’il était par­fai­te­ment aguer­ri dans le manie­ment des armes”, déclare le pro­cu­reur de la République de Clermont-Ferrand a la presse.

Les autres infos