Polémique : aug­men­ta­tion du prix des mutuelles mal­gré une baisse des consul­ta­tions dans la Loire

L’UFC-Que-Choisir dénonce ce mois-ci les hausses des mutuelles, mon­naie cou­rante depuis déjà quelques années. +4% en 2019, +5% en 2020 et enfin encore 4% en 2021, des prix qui ne se jus­ti­fient pas.

Sur 600 contrats, l’as­so­cia­tion a consta­té une hausse de 4,3% des contrats. Les hausses res­tent néan­moins très variés : entre +0,5% et 8,5% selon les mutuelles.

Hausse non jus­ti­fiée : avec la mise en place du rem­bour­se­ment sur les pro­thèses audi­tives, les lunettes et les soins den­taires, les mutuelles avaient pro­mis de ne pas aug­men­ter. Quant à la crise de la Covid-19, mal­gré la mise en place d’une “taxe Covid”, elles ont pu éco­no­mi­ser 2,2 mil­liards d’eu­ros sur les rem­bour­se­ments. En outre, en 2020, il y a eu moins de consul­ta­tions médicales.

En toute évi­dence, les mutuelles ont donc choi­si de réper­cu­ter la taxe Covid sur leurs clients. La conclu­sion de l’as­so­cia­tion de défense des consom­ma­teurs : “Leur rôle est de moins en moins celui d’un com­plé­ment san­té mais beau­coup plus de socié­tés capi­ta­listes qui visent à faire du profit.”

 

 

Les autres infos