Saint-Etienne : ces commerçants qui veulent interdire les manifestations en ville

Les commerces ont pu reprendre une activité normale. Ouverts semaine et week-end. Les boutiques ont le droit d’ouvrir également les dimanches jusqu’à Noël.

Mais pour certains commerçants stéphanois, cette largesse ne suffit pas. Dans le journal de TL7 du mardi 1er décembre, le président de Sainté Shopping a fait une autre demande :

« il faudrait interdire les manifestations dans le centre-ville stéphanois jusqu’à fin janvier ». Plus précisément « dans une zone commerciale protégée comprise entre la préfecture et Badouillère, où la préfète aurait le pouvoir d’autoriser ou pas une manifestation ».

Une interdiction qui est effective dans la ville de Toulouse déjà.

Une demande réalisable et qui doit être décidée par la préfète de la Loire, Catherine Seguin. Selon le décret-loi du 23/10/1935, pour pouvoir exercer son droit de manifester, il faut faire une déclaration préalable, car « sont soumis à l’obligation d’une déclaration préalable, tous cortèges, défilés et rassemblements de personnes et d’une façon générale toutes les manifestations sur la voie publique ». Il est donc possible d’interdire les manifestations en centre-ville de Saint-Etienne.

Les autres infos