Saint-Etienne : découvrez en exclusivité le jardin d’Eden et écoutez Gaël Perdriau

La Ville de Saint-Étienne a détaillé ce vendredi matin le projet d’aménagement de la friche de l’ancien cinéma Eden fermé en 2003. Rasé, il laissera place à un square végétalisé et un jardin partagé d’ici 2023. 

Véritable verrue en centre-ville devenue serpent de mer depuis sa fermeture il y a 18 ans, l’ancien cinéma de la rue Blanqui, à mi-chemin entre l’Hôtel-de-Ville et les anciennes Galeries Dorian, va disparaître du paysage en même temps que plusieurs autres immeubles mitoyens laissant libre une surface de plus de 2000 m2 ont annoncé ce vendredi matin Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne et son adjoint à l’urbanisme Jean-Pierre Berger. « C’est une friche qui polluait le centre-ville depuis 18 ans » a rappelé l’élu, pas peu fier de présenter les nouvelles perspectives pour ce quartier en plein changement.

Écoutez le podcast avec Gaël Perdriau.

Un square « extrêmement végétalisé » et un jardin partagé

Le projet d’aménagement dont le dossier est « très complexe » a nécessité du temps mais « s’avérait nécessaire pour redonner de l’attractivité au centre-ville » a estimé Gaël Perdriau. Il doit s’intégrer dans une politique d’aération de la ville et de rénovation de l’habitat du quartier en général. « La démarche consultative Cœur de Ville menée lors du précédent mandat demandait aux habitants d’imaginer notre ville en 2030 ; tous, absolument tous souhaitaient davantage d’espaces verts » indique J.P. Berger. Le choix a donc été fait de ne pas reconstruire, mais d’y aménager un véritable « ilot de fraîcheur de près de 2000m2 en centre-ville, soit l’équivalent de la place Dorian » a poursuivi l’élu. Ces concertations devraient se poursuivre très rapidement pour déterminer la forme concrète que prendra cet espace que la municipalité souhaite « extrêmement végétalisé ». « Un square, un jardin public et pourquoi pas un jardin partagé » ont suggéré les élus. 

 

“Un budget de 5 millions d’euros pour cet espace pour Saint-Etienne et les stéphanois”

 

 

Des travaux lancés « dès la semaine prochaine » et jusqu’en 2023 pour un montant de 5.2 millions d’euros

Conduit par l’EPASE (Établissement public d’aménagement de Saint-Étienne), ce projet « de grande envergure » qui concerne «l’îlot Eden » devrait débuter par la phase de désamiantage des bâtiments dès la semaine prochaine. La première phase des travaux devrait occuper toute l’année 2021 afin de sécuriser, nettoyer et désamianter les lieux. La démolition à proprement parler devrait, elle, s’échelonner sur l’année 2022 pour un aménagement définitif livré mi-2023. « Il faudra forcément s’attendre à des nuisances » a averti la municipalité, qui a toutefois pris soin de préciser que la rue ne serait pas bloquée à la circulation en journée.

Écoutez le podcast avec Gaël Perdriau.

Le coût du projet est également conséquent, mais « à la hauteur de l’ambition que nous [la municipalité] souhaitons pour Saint-Étienne » a estimé Gaël Perdriau. Ce projet sera accompagné d’une opération de rénovation et de réhabilitation de l’habitat dans le secteur. « C’est tout un quartier qui va être redynamisé dans les prochaines années » a indiqué le maire qui a également rappelé que le centre de santé nouvelle génération situé dans les anciennes Galeries Dorian serait opérationnel dès la fin d’année. Il est également prévu de recréer des surfaces commerciales en rez-de-chaussée des immeubles qui seront situés aux abords du jardin rue Blanqui et Louis Braille.  

Particulièrement enthousiasmé par ce projet donc, le Maire a tenu à rassurer les nostalgiques de l’Eden en informant que « des éléments de l’ancien site devraient être réintégrés dans le nouvel aménagement tels que des poutres ou des pierres de tailles » ; de quoi accommoder parfaitement le passé avec le présent dans ce futur « jardin d’Eden ».

Julien Chatain

Les autres infos
Les autres infos