Saint-Etienne : la science au service des crimes

La police de Saint-Etienne ouvre son nouveau laboratoire.

Nos confrères et amis de Activ Radio expliquent que  « c’est Edmond Locard, professeur de médecine né à Saint-Chamond, qui a créé le premier laboratoire français à Lyon en 1910 ». La police de Saint-Etienne rend hommage à cet homme en baptisant ce nouveau laboratoire à son nom. Ici on analyse le sang, les cheveux, tous est scruté.

La science pour trouver des coupables

Dans la Loire, le taux de criminalité a augmenté. 37 597 crimes et délits en 2019. En 2020, plus de 5 200 traces ont été relevées, 258 individus ont été identifiés et 17 transports de traces ont été envoyés par jour dans des laboratoires d’analyses, explique Activ Radio. Dans la Loire, la police scientifique compte 28 personnes. Ce laboratoire va lui permettre d’augmenter sa capacité de traitement. Ici on appelle ce centre « la reine des preuves ».

Si vous êtes fans de l’émission « Faites entrer L’accusé », ce genre de laboratoire est la reine des preuves, remplaçant parfois les aveux des criminels. Ce centre scientifique se trouve au 99 bis cours Fauriel à Saint-Étienne.

Les autres infos
Les autres infos