Saint-Etienne : Marc Chassaubéné nous parle d’Explora

Après plusieurs années de réflexion et de construction, Explora, le nouveau centre culturel de Saint-Etienne attend désormais l’ouverture au public. Marc Chassaubéné nous livre les coulisses de ce curieux endroit.

Explora, nouveau centre culturel de Saint-Etienne : un site, 2 espaces

Explora se situe dans le quartier du Puits Couriot et du musée de la Mine. Le nouveau centre culturel veut proposer un parallèle entre un site anciennement dédié aux énergies fossiles du charbon et ces questions des nouvelles énergies. L’endroit est donc symbolique dans cette volonté de placer au cœur des réflexions la question des nouvelles énergies.

Le site Explora est divisée en deux parties distinctes mais… complémentaires. D’une part, les laboratoires où se dérouleront les ateliers de présentation et d’autre part, un parc. Il a une superficie d’un peu plus de 8000 m2. Le public pourra y retrouver des modules installés qui expliquent des principes physiques relativement simples. Apprendre en se baladant, la façon la plus simple d’assimiler des connaissances.

Vous pourrez donc y croiser des balançoires électriques capables de créer de l’énergie, du son et de la lumière. On peut également prendre pour exemple des paraboles qui répercutent le son et permettent ainsi de percevoir de petits murmures jusqu’à une vingtaine de mètres.

Développer son esprit critique en découvrant par soi-même

La philosophie du projet, c’est que, dans un monde où les informations et surtout les désinformations arrivent en masse, chacun puisse se confronter lui-même à des expérimentations scientifiques, à des phénomènes physiques uniques qu’il puisse appréhender lui-même. Tout le monde peut venir à Explora expérimenter des principes scientifiques. Dans un univers où l’information est tellement disponible, rien ne vaut mieux que l’expérimentation par soi-même.

Le site est ouvert au grand public. Il n’y a pas de public cible. L’objectif est réellement de permettre à tous et à chacun d’assouvir sa curiosité et de réveiller un esprit scientifique. Enfants, adolescents, étudiants, adultes, tout le monde est convié. Ainsi, pour proposer à chacun une expérience qui lui correspond, tous les ateliers sont évolutifs en fonction des âges.

On pourra construire une petite voiture solaire à Explora comme on pourra penser à un véhicule à hydrogène beaucoup plus développé. De la même manière, on pourra fabriquer des fusées à eau très simples comme on pourra aller jusqu’à étudier leur aérodynamisme, leur capacité à entrer dans l’air, ce que ça peut favoriser et donc des principes très simples comme des principes très évolués en fonction des âges.

Un projet construit en collaboration avec de nombreux acteurs

Différents investisseurs ont financé le projet dont le montant s’élève à 3 millions d’euros. Le Programme d’Investissements d’Avenir a contribué à hauteur de 1,5 million d’euros. La ville de Saint-Etienne, la Région, le centre pilote La Main à la Pâte et Saint-Etienne Métropole font également partie des investisseurs.

C’est très important pour nous d’avoir ces apports financiers mais c’est surtout un apport scientifique, un savoir-faire technique et un savoir-faire en matière de médiation, savoir-faire qui est en plus renouvelé en fonction de l’actualité, des grands phénomènes qu’on peut vivre et connaitre. C’est très important qu’on aille à Explora pour expérimenter les principes physiques mais qu’on puisse également poser des questions sur le coronavirus. Bien évidemment, plus il y a de parties prenantes dans ce projet et plus c’est intéressant puisqu’on est vraiment là dans une mission d’intérêt général, dans le sens le plus noble du terme.

Les conditions actuelles ne permettent pas malheureusement pas fixer une date d’ouverture. Ce que l’on sait, en revanche, c’est que le centre sera prêt à vous accueillir aussitôt que cela sera possible. Explora deviendra sûrement l’un des sites favoris de la ville de Saint-Etienne.

Les autres infos
Les autres infos