1ere édition des championnats d’Europe de joëlette à Saint-Etienne le 28 septembre



Le 28 sep­tem­bre, va se dérouler la pre­mière édi­tion des cham­pi­onnats d’Europe de Joëlette. On y attend près de 60 équipages au parc des sports de Méons. Il y aura trois par­cours de 3km.

La Joëlette est une sorte de cycle monoroue qui peut cir­culer dans des zones dif­fi­ciles. C’est l’association des infirmes moteurs cérébraux et poly­hand­i­capés (AIMCP) de la Loire qui est l’organisatrice de cette course. L’association pos­sède déjà deux Joëlettes et pro­pose des balades sur ce véhicule tout ter­rain. Pour fonc­tion­ner, la Joëlette doit être tirée par un por­teur.

Près de 300 coureurs vont par­ticiper à ce tournoi mixte. Le con­cept : qua­tre coureurs valides vont se relay­er pour faire avancer la Joëlette. La per­son­ne qui est assise dans le véhicule est le cap­i­taine du groupe. Le but de la course est de faire le par­cours dans le meilleur temps. Les dif­férentes équipes par­tent au compte-gouttes. Les per­son­nes qui veu­lent par­ticiper à la course mais qui ne pos­sè­dent pas de Joëlette sont les bien­v­enues, un véhicule leur sera fourni.

Lors de l’événement, des ani­ma­tions seront organ­isées. Un prix sera décerné à l’équipe qui aura le meilleur déguise­ment. Le soir, tous les par­tic­i­pants seront con­viés à une soirée de fête au stade Geof­froy-Guichard. Pour vous inscrire, cliquez ICI.

Le saviez-vous ?

La Joëlette est née à Roche-la-Molière. L’unique con­struc­teur est l’entreprise Fer­riol-Matrat. Cette entre­prise est née en 1879 et con­stru­it des cycles pour les per­son­nes hand­i­capées. C’est en 1987 que Joël Claudel, accom­pa­g­na­teur en mon­tagne, imag­ine la pre­mière Joëlette pour son neveu, atteint de myopathie.  C’est une sorte de chaise à por­teurs munie d’une unique roue. Il lui fau­dra seule­ment 2 jours pour fab­ri­quer le pre­mier pro­to­type. Siège baquet, roue cen­trale et qua­tre poignées pour les 2 por­teurs, c’est encore aujourd’hui la base de la Joëlette. Ain­si, mal­gré sa mal­adie dégénéra­tive, Stéphane, son neveu, peut prof­iter des grands espaces. A 17 ans, il décou­vre les chemins de l’Ile de la Réu­nion, puis ceux de l’Atlas au Maroc. Homme pas­sion­né, Joël Claudel partage son pro­jet à tra­vers la créa­tion d’Handi Cap Eva­sion, auquel les Paralysés de France s’associent, et qui per­met depuis à ces ran­don­nées et cours­es autre­fois inimag­in­ables d’exister, partout en France et dans le monde. Néan­moins, cet homme dis­cret ne souhaite pas rester sur le devant de la scène, et choisit de laiss­er l’aventure de la Joëlette dans les mains d’autres per­son­nes engagées, dont celles de Fer­riol-Matrat, aujourd’hui fab­ri­cant exclusif de la Joëlette.



Les autres infos