22 mil­lions d’euros pour le CHU de St-Etienne

Le ser­vice psy­chia­trique du CHU de Saint-Etienne avait été vive­ment cri­ti­qué par la presse et les réseaux sociaux. De plus, la contrô­leuse géné­rale des lieux de pri­va­tion de liber­té l’avait éga­le­ment poin­té du doigt. 

Adeline Hazan, la contrô­leuse géné­rale des lieux de pri­va­tion de liber­té avait mon­té un dos­sier début 2018 en indi­quant des failles inquié­tantes dans l’organisation du CHU de Saint-Etienne. En effet, elle y avait noté que des patients du ser­vice pas­saient par­fois plu­sieurs jours sur des bran­cards dans les cou­loirs du ser­vice psy­chia­trie de Saint-Etienne. Une situa­tion qu’elle avait défi­nie comme « into­lé­rable, inhu­maine et dégra­dante pour l’être humain ». 

Michael Galy, le direc­teur géné­ral du CHU de Saint-Etienne a annon­cé, hier, un inves­tis­se­ment de 22 mil­lions d’euros pour le ser­vice psy­chia­trie du CHU de Saint-Etienne. Cette somme devrait garan­tir des meilleures condi­tions d’accueil et d’hébergement.

Un nou­veau bâti­ment de 5 000 m², ados­sé à l’actuel, sur quatre étages, va être construit qui regrou­pe­ra les soins psy­chia­triques, les soins pour les troubles du com­por­te­ment ali­men­taire, qui se trouvent en ce moment à Bellevue, et l’hôpital de jour en pro­ve­nance de la cha­ri­té. La construc­tion de ce grand bâti­ment est pré­vue début 2019. De plus, une dizaine de méde­cins va être recru­tée au ser­vice psychiatrie.

Donnez votre avis sur notre page Facebook



Les autres infos