5 ambassadeurs et ambassadrices pour Pierrick Courbon

0 Partages

Saint-Etienne Demain sera incarné dans ce début de campagne, non seulement par sa tête de liste, Pierrick COURBON, mais aussi par 5 ambassadeurs et ambassadrices représentant la diversité de notre collectif.

Ils ont été choisis selon un processus similaire à la désignation de la tête de liste (élection sans candidat), par un groupe de travail composé en majorité de personnes issues de la société civile.

Les ambassadeurs de Saint-Etienne Demain pour la campagne des municipales sont :

Laurent PINATEL – Société civile
Marie-Hélène THOMAS – Parti communiste
Boubacar WADE – Génération.s
Laetitia VALENTIN – Société civile
Ulysse HAMMACHE – Société civile

Laurent PINATEL – Société civile
Je suis paysan et militant syndical depuis 1995. Pour moi, il est temps que la métropole Stéphanoise et sa ville centre, Saint-Etienne, cessent de tourner le dos à leur identité populaire. Si je m’engage aux côtés de Pierrick COURBON, c’est que je suis persuadé que lui et ses équipes portent un véritable projet de territoire. Un projet de territoire où l’on doit accompagner localement l’agriculture vers des marchés locaux en y associant une ambition économique de création ou de maintien d’outils de transformation et de commercialisation collectifs à même de créer de nombreux emplois.

Marie-Hélène THOMAS – Parti communiste
Retraitée du Ministère de l’Ecologie, je suis conseillère municipale d’opposition depuis 2014 et cheffe de file des communistes pour ces élections. Les communistes ont choisi de rejoindre Saint-Etienne Demain, rassemblement de forces de gauche et citoyennes, seule alternative crédible à Gaël Perdriau. Aux côtés de Pierrick Courbon, nous travaillons à l’élaboration d’un projet ancré sur des valeurs de solidarité, de justice sociale, d’écologie et de démocratie. Il s’agit d’offrir un projet sérieux, solide et clair sur ses valeurs. Un projet ambitieux qui place l’humain et son environnement au coeur des préoccupations.

Boubacar WADE – Génération.s
Fonctionnaire territorial, issu d’une formation initiale en géographie sociale urbaine, je suis de longue date sensibilisé à la question de la ville comme espace de vie sociale, professionnelle, culturelle… Je l’aborde avec une forte préoccupation écologique, née de ma rencontre avec René Dumont en 1981. A 63 ans, fort d’une expérience de l’enseignement général aux politiques de l’emploi, en passant par le développement social urbain, je suis persuadé que le projet porté par Saint-Étienne Demain est celui d’un humanisme au service des citoyen.ne.s de la ville.

Laetitia VALENTIN – Société civile
J’ai 44 ans et je suis infirmière. Après plusieurs années en hospitalier, je travaille dans la santé scolaire. A travers mes différentes expériences professionnelles et personnelles, j’ai pu voir la dégradation de nos services publics, ainsi que les difficultés sociales, économiques et culturelles qu’ont de plus en plus de Stéphanois dans leur quotidien. Aussi, je suis investie dans des associations d’aide aux personnes sans logements et sans droits et dans la défense de l’école publique. C’est pourquoi, je m’engage à Saint-Etienne Demain au côté de Pierrick Courbon qui porte un projet collectif, solidaire et ambitieux.

Ulysse HAMMACHE – Société civile
30 ans, architecte de formation, ma passion est de comprendre les spécificités de nos territoires pour en tirer les enjeux nécessaires à la co-construction du bien commun. C’est ce qui me pousse aujourd’hui à franchir le pas de l’investissement en politique, au sein de Saint-Étienne Demain, pour porter un projet réellement de gauche. J’y représente une sensibilité insoumise, y ayant retrouvé ce qui m’avait convaincu dans le programme L’Avenir en Commun en 2017 : une construction du programme par la base, ouverte à tou-te-s et fondée sur une réelle production de connaissance.

Les autres infos