Agression transphobe : la réaction de Gaël Perdriau

Le maire de Saint-Eti­enne vient de réa­gir sir à l’a­gres­sion trans­pho­be qui à eu lieu à Saint-Eti­enne. Une stéphanoise trans­genre a été agressée physique­ment et insultée ven­dre­di soir alors qu’elle ren­trait chez elle. Les asso­ci­a­tions LGBT+ de Saint-Éti­enne dénon­cent une recrude­s­cence des actes homo­phobes et trans­pho­bes, et le manque de pour­suites judi­ci­aires.

Mon engage­ment et ma déter­mi­na­tion, en tant que maire de Saint-Eti­enne sont et seront totales dans la lutte con­tre toutes les formes de dis­crim­i­na­tions

Je con­damne avec la plus grande fer­meté l’a­gres­sion à car­ac­tère trans­pho­be dont a été vic­time, le week-end dernier, un jeune habi­tant de Saint-Eti­enne. Ces actes sont hon­teux et inad­mis­si­bles, et sont un manque total et abject de respect de la con­di­tion humaine”. le Maire de Saint-Eti­enne dénonce une société qui est inca­pable d’ac­cepter, de com­pren­dre et de s’en­richir de la diver­sité de l’autre quelle quelle soit, court, à terme, à son déclin. “Mon engage­ment et ma déter­mi­na­tion, en tant que maire de Saint-Eti­enne sont et seront totales dans la lutte con­tre toutes les formes de dis­crim­i­na­tions. Nous y tra­vail­lons quo­ti­di­en­nement avec mon adjointe Marie-Chris­tine Buf­fard, en étant notam­ment aux côtés des asso­ci­a­tions telles que Le Refuge ou Tri­an­gle rose dont je salue l’ac­tion remar­quable sur le ter­rain ou encore grâce au Con­seil local de sécu­rité et de préven­tion de la délin­quance dans le cadre de la lutte con­tre les vio­lences sous toutes ses formes. Plus que jamais nous avons besoin d’u­nité et cohé­sion”.  

Les autres infos