Aide aux victimes : des moyens mis à disposition aux familles

Alex Barone a créé une convention signée entre les amis de la gendarmerie, la préfecture et les gendarmes.

Alex Barone est le président de l’association. En juillet 2016, il perd sa petite nièce lors de l’attentat de Nice. En plus du drame personnel qu’il rencontre, il a des difficultés à obtenir des informations une fois la tuerie passée. L’après drame est difficile car les familles se rendent compte qu’elles sont seules.

Après un an de réflexion, Alex Barone, a décidé de créer un dispositif d’aide aux familles. En tant que président du comité Loire des Amis de la gendarmerie, il a créé un partenariat entre l’état, la gendarmerie et l’association qu’il dirige.

Alex avait constaté l’absence de ce dispositif dans le crash de la Germanwings. On a assisté à la montée en puissance de la gendarmerie et des secours, puis, plus rien.

Lors du crash de l’avion, il y avait une trentaine de nationalités différentes, des personnes issues du monde entier. Les familles de ce drame ont aujourd’hui une stèle dans les montagnes où elles peuvent se recueillir. Elles s’y rendent par leurs propres moyens et se débrouillent pour le reste.

Voyant cela, Alex Barone a décidé que son association pourrait les héberger. Les membres de l’association peuvent héberger ceux qui en ont besoin. Les conduire jusqu’au lieu du drame ou dans les hôpitaux. L’association souhaite également mettre en place un service d’interprétariat . Les amies de la gendarmerie souhaitent que cette convention soit signée au niveau national en collaboration avec la gendarmerie.

L’association a été créée en 1932, tout le monde peut en faire partie, même si on n’est pas gendarme, il faut toutefois y être parrainé.

Les amis de la Gendarmerie, 20 rue Carnot, 42270 Saint Priest en Jarez.

Baronealex42@yahoo.fr