Des aides excep­tion­nelles pour les plus modestes et les soignants

Suite à la pro­lon­ga­tion du confi­ne­ment jusqu’au 11 mai 2020, le pre­mier Ministre, Edouard Philippe a pré­ci­sé les mesures excep­tion­nelles pour les plus modestes annon­cées par Emmanuel Macron et les primes aux soignants. 

Les pre­mières, qui pro­fi­te­ront à quatre mil­lions de foyers, s’élèvent à 

  • 150 euros seront alloués le 15 mai aux ménages per­ce­vant le reve­nu de soli­da­ri­té active (RSA) ou de l’Allocation de soli­da­ri­té spé­ci­fique (ASS), à laquelle s’a­jou­te­ront 100 euros par enfant ;
  • 100 euros par enfants seront ver­sés aux ménages qui sont béné­fi­ciaires d’aides au loge­ment, mais pas du RSA ni de l’ASS.

Les primes aux soi­gnants s’élèvent à 1500 € pour ceux qui ont par­ti­cu­liè­re­ment fait face à l’épidémie et 500 € pour les autres. En outre, les heures sup­plé­men­taires seront toutes majo­rées de 50%. 

En tout, l’Etat va déblo­quer 110 mil­liards d’Euros pour l’état d’urgence sani­taire. Le cout du cho­mage par­tiel est éva­lué à 24 mil­liards d’Euros et 8 mil­liards pour les dépenses excep­tion­nelles de san­té (4 sont consa­crés à l’achat de masques). 

En outre, la pré­fec­ture de la Loire a mis en place des chèques-ser­vices pour les per­sonnes à la rue, en squat, à l’hotel ou en héber­ge­ment qui ne béné­fi­cient pas des mon­tants sociaux. La dis­tri­bu­tion est assu­ré par les asso­cia­tions Entraide Pierre Valdo, SOS vio­lence Conjugales, ADOMA ou encore RENAITRE à Saint-Etienne.

Les autres infos
Les autres infos