Alain Prost à la tête des Verts, presque une réalité

Natif de Saint-Chamond, le célèbre coureur automobile français, Alain Prost, n’a jamais caché son soutien à l’ASSE. Il aurait même pu devenir président du club !

En course automobile, il a tout gagné. Alignant les succès en Grands Prix (51) et et en devenant, à de nombreuses reprises, champion du monde de Formule 1 (4 titres). Mais Alain Prost, puisque c’est de lui dont il s’agit, a également eu, au cours de sa longue carrière, un oeil attentif aux résultats de l’AS Saint-Etienne. Un club qu’il connaît bien, lui l’enfant de Saint-Chamond.

Au travers d’un entretien accordé ce jour à l’Equipe, le président de la Fédération Française de Football, Noël Le Graët, grand amateur de F1 et supporter inconditionnel de Prost, revient sur un événement qui aurait pu conduire Prost à la tête de l’ASSE.  « Lorsque, après sa carrière de pilote, il a fondé son écurie Prost GP, j’ai, en tant que président de la Ligue, j’ai été en contact avec lui. J’avais d’ailleurs failli lui refiler l’AS Saint-Étienne. Il avait été proche d’accepter. Je l’avais presque convaincu, avec ses associés. À l’époque, un club de football, ça ne valait presque rien. Un euro symbolique. Alain était supporter de l’ASSE. On avait déjeuné ensemble Au Pichet à Paris et on s’était presque tapés dans la main. Ensuite, il a rappelé pour me dire que ses actionnaires ne voulaient pas donner suite, que déjà l’écurie Prost GP était un sacré défi. Il ne souhaitait pas mener deux dossiers en même temps, surtout qu’à l’époque Saint-Étienne était en difficulté. C’était à la fin des années 1990. »

 



 

Source : Butfootballclub.fr

Vous aimerez lire aussi