ASSE : La justice confisque les parts de Carvalho

Adao Carvalho n’est plus propriétaire de 1113 parts de l’ASSE.

Le tribunal de commerce de Saint-Etienne a décidé de les lui supprimer.

Il est reconnu coupable de recel de blanchiment, d’abus de biens sociaux. Il avait déjà par le passé était reconnu coupable d’escroquerie à l’URSSAF en 2014. Une partie de cet argent gagné lors de cette escroquerie avait été injectée dans l’ASSE.

Il avait liquidé son entreprise basée au Luxembourg pour récupérer ses parts dans l’ASSE.

C’est cette action qui a permis au juge de l’accuser de « recel de blanchiment ». Adao Carvalho n’a donc plus de parts dans le club de foot de Saint-Etienne et ne pourra pas récupérer cet argent « sale ».

Son avocat a annoncé que Adao Carvalho va faire appel.