ASSE : La justice confisque les parts de Carvalho

Adao Car­val­ho n’est plus pro­prié­taire de 1113 parts de l’ASSE.

Le tri­bunal de com­merce de Saint-Eti­enne a décidé de les lui sup­primer.

Il est recon­nu coupable de recel de blanchi­ment, d’abus de biens soci­aux. Il avait déjà par le passé était recon­nu coupable d’escroquerie à l’URSSAF en 2014. Une par­tie de cet argent gag­né lors de cette escro­querie avait été injec­tée dans l’ASSE.

Il avait liq­uidé son entre­prise basée au Lux­em­bourg pour récupér­er ses parts dans l’ASSE.

C’est cette action qui a per­mis au juge de l’accuser de « recel de blanchi­ment ». Adao Car­val­ho n’a donc plus de parts dans le club de foot de Saint-Eti­enne et ne pour­ra pas récupér­er cet argent « sale ».

Son avo­cat a annon­cé que Adao Car­val­ho va faire appel.

Les autres infos