ASSE : le dos­sier du rachat du club refait surface

Le co-pré­sident de l’ASSE Bernard Caïazzo a évo­qué l’éventualité d’un rachat du club ligé­rien dans les deux pro­chaines années.  Après avoir été proche d’un accord dans l’optique d’un rachat par des inves­tis­seurs amé­ri­cains au début de l’été, l’ASSE a fina­le­ment joué la pru­dence en se conten­tant de res­ter dans l’organisation qui lui a per­mis de retrou­ver quelques belles lettres de noblesse ces der­nières années. Selon Bernard Caïazzo, celle-ci devrait per­du­rer encore quelques mois même si l’hypothèse d’une vente n’est pas encore enter­rée. Loin de là.

« Les bud­gets de Paris, Lyon, Marseille et Monaco repré­sentent envi­ron 60 % du bud­get glo­bal des clubs de L1. Si ces quatre clubs sont loin devant en termes de bud­get, c’est qu’ils ont béné­fi­cié de l’apport de gros inves­tis­seurs. C’est le fait mar­quant des der­nières années, a récem­ment affir­mé le co-pré­sident des Verts dans France Football. On a pris des risques qu’on ne pre­nait pas jusqu’alors en aug­men­tant la masse sala­riale du fait de notre recru­te­ment. On sait que notre équipe type peut inquié­ter les gros sur un match, reste à per­for­mer sur la sai­son com­plète et c’est autre chose. On veut, dans les deux ans, atti­rer un inves­tis­seur qui nous fasse pas­ser au palier du des­sus, voire inté­grer un big five, sinon à quoi bon. Pour cela, il faut que la vitrine soit belle, d’où les risques pris. »



Les autres infos