ASSE Toulouse : 2 – 2. Un match sans saveur à domicile

L’ASSE vient d’enchaîner un quatrième match consécutif sans succès, ce dimanche contre Toulouse (2-2). Mais quel scénario de dingo avec (encore) le VAR en vedette.

Un doublé de Romain Hamouma a évité à Saint-Etienne une troisième défaite d’affilée ce dimanche après-midi contre Toulouse. Menés de deux buts, les Verts ont trouvé les ressources pour égaliser, mais n’ont rassuré personne dans le contenu.

Le debrief
C’est parti dans tous les sens, c’est allé d’un but à l’autre, et c’est sans doute pour ça que le public de Geoffroy-Guichard a pris son pied devant le match de Saint-Etienne contre Toulouse ce dimanche après-midi. Alors bien sûr, les supporters des Verts auraient aimé voir une victoire et beaucoup de plus de maîtrise chez leurs joueurs, mais ils ont assurément apprécié la réaction d’orgueil de Wahbi Khazri et de ses partenaires, menés de deux buts en fin de première période, et finalement pas loin de l’emporter dans le temps additionnel. On reprend d’ailleurs notre souffle en même temps qu’on écrit ces lignes pour vous raconter à quel point ce ASSE – TFC a été riche en rebondissements.

D’abord une équipe de Saint-Etienne dominatrice, mais sans talent dans les trente derniers mètres adverses. Des centres à répétition dans la surface adverse alors que Robert Beric est sur le banc et que Toulouse présente l’une des équipes les plus athlétiques de Ligue 1, on a connu mieux comme plan. En face, une formation toulousaine qui ne dépasse pas le milieu de terrain, mais qui marque sur ses deux premières incursions, bien aidée par une défense forézienne aux fraises et prise de vitesse sur chaque accélération adverse. Sans un poteau de Wesley Saïd (voir ci-dessous), la messe aurait même pu être dite avant la mi-temps. Heureusement pour l’ASSE, ce petit coup de pouce du destin a été accueilli comme tel, et les Verts ont compris le message. Avec orgueil, et surtout grâce à un Romain Hamouma en jambes en ce début de saison, l’ASSE a su revenir dans le match. Bien plus convaincants dans la dernière demi-heure, les Verts ont même poussé pour gagner en profitant de la grosse baisse de régime des Toulousains sur le plan physique. Sans un but refusé (justement) au bout du temps additionnel, ils auraient même gagné une rencontre très mal embarquée.