Bilan pour la base nau­tique de Saint-Victor et des piscines

La ville de Saint-Etienne annonce que la pis­cine et parc aqua­tique Raymond Sommet a connu en moyenne 523 entrées par jour en juillet et 491 en août, en-des­sous du seuil maxi­mum de 1 250 per­sonnes, soit au total 30 000 entrées, la baisse de fré­quen­ta­tion par rap­port à l’an­née der­nière s’ex­pli­quant, évi­dem­ment, par le contexte sani­taire lié à la Covid-19.

Le maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau, rap­pel que la pis­cine de Grouchy, réser­vée aux groupes, a quant à elle accueilli quelque 4 000 enfants des centres sociaux.

A Saint-Victor-sur-Loire, le dis­po­si­tif en place, pour la deuxième année consé­cu­tive, et ren­for­cé cette année, a per­mis d’ou­vrir la base nau­tique, un nombre de jours beau­coup plus grand que les années où les balises à ultra­sons n’é­taient pas ins­tal­lées. Sur les deux der­nières sai­sons esti­vales, les résul­tats sont là. En 2017 et 2018, la ville de Saint-Etienne avait dû inter­dire la bai­gnade en rai­son du dépas­se­ment du seuil de cya­no­bac­té­ries une tren­taine de jours. En 2019 et 2020, l’in­ter­dic­tion de se bai­gner n’a concer­né qu’une dizaine de jours, soit une baisse de 66 %.

Image d’illus­tra­tion.

Les autres infos