Blocus des agri­cul­teurs de la région sur l’A89, l’A72 et l’A47

Les routes bloquées.

Le syn­di­cat des agri­cul­teurs (FDSEA) en tête hier, ils étaient nom­breux ce mer­cre­di 21 février 2018 à blo­quer les routes au niveau du tun­nel de la Terrasse à Saint-Etienne. Tout au long de la jour­née, les agri­cul­teurs ont réa­li­sé un bar­rage sur la route tout en infor­mant les auto­mo­bi­listes sur leurs démarches. Les agri­cul­teurs sont inquiets face aux inten­tions de l’Europe.  Un contrat com­mer­cial per­met­trait aux éle­veurs sud-amé­ri­cains de faire entrer leurs viandes en Europe. Le consom­ma­teur fran­çais serait lésé concer­nant la tra­ça­bi­li­té de la viande. Les durées de trans­port des ani­maux ne seraient plus régle­men­tées et une concur­rence déloyale ne pour­rait pas faire vivre conve­na­ble­ment les acteurs de l’agriculture française.

Le bar­rage du matin a dis­pa­ru autour de midi, mais celui-ci a été rem­pla­cé assez rapi­de­ment par les agri­cul­teurs du Rhône sur l’A47, de Rive de Gier jusqu’à Saint-Font. Vous avez été nom­breux à être blo­qués en voi­ture sur la voie et à vous plaindre sur Facebook.

Du côté de Roanne, une dizaine de trac­teurs se sont ins­tal­lés sur le rond-point de Balbigny.

Ils ont déver­sé du fumier devant la per­ma­nence par­le­men­taire de la dépu­té LREM de la 5eme cir­cons­crip­tion de la Loire, Nathalie Sarles. La dépu­té dit « Comprendre les agri­cul­teurs mais regrette les gênes occa­sion­nées aux automobilistes ».

Nathalie Sarles indique avoir pro­po­sé au syn­di­cat un plan de tra­vail qui concerne la tra­ça­bi­li­té et la qua­li­té des pro­duits impor­tés pour ne pas léser les agri­cul­teurs français.

 



Les autres infos