Caïazzo et Romeyer en quête d’un investisseur

Après l’échec de la vente de l’ ASSE aux investisseurs américains du Groupe Peak6, Bernard Caïazzo et Roland Romeyer avaient renoncé à céder le club à un repreneur. Ils avaient été confortés dans leur décision par la hausse des droits télé de la Ligue 1, passés à plus d’un milliard d’euros dès la saison 2020-2021. Mais selon les informations de RMC, les deux présidents du club ligérien seraient revenus sur leur décision.

Bernard Caïazzo et Roland Romeyer auraient abandonné l’idée de ne plus rechercher d’investisseurs. La source croit savoir qu’ils sont en quête d’un mécène capable de les aider à pousser l’ ASSE plus haut, dans un environ concurrentiel où il est impératif d’avoir plus de moyens financiers, pour permettre au club de passer un cap.

Les deux patrons des Verts seraient à la recherche « d’un investisseur minoritaire » qui rentrerait dans le capital comme « un 3e actionnaire majoritaire », mais qui n’aurait pas de casquette de « troisième président », d’après les informations de la radio.

« En clair, les Verts cherchent un investisseur au sens le plus strict du terme puisque celui-ci n’aurait pas son mot à dire dans la gestion de l’ ASSE », a précisé le média. Caïazzo (président du Conseil de surveillance) et Roland Romeyer (président du Directoire du club ligérien) avaient emprunté un montant estimé à 10 M€, afin de faire face au mercato de l’hiver 2018.

Ils avaient signé  Mathieu Debuchy, Yann M’Vila et Neven Subotic et s’étaient fait prêter les services de Paul-Georges Ntep (prise en charge de la moitié de son salaire). L’été dernier, les Verts avaient recruté Wahbi Khazri et Rémy Cabella. Des joueurs internationaux dont le recrutement a fait exploser la masse salariale du club.