MAJ : Coronavirus : Plus de pré­ci­sions sur le patient Stéphanois

L’Agence régio­nale de san­té Auvergne-Rhône-Alpes et la Préfecture de la Loire annoncent qu’une per­sonne rési­dant dans le dépar­te­ment vient d’être confir­mée posi­tive au COVID-19. 

Ce patient, âgé d’une cin­quan­taine d’année, est actuel­le­ment pris en charge au Centre hos­pi­ta­lier uni­ver­si­taire de Saint-Etienne, au ser­vice de réani­ma­tion. L’homme habite Saint-Etienne. « Son état s’est dété­rio­ré au fil de son séjour Dans notre éta­blis­se­ment » nous explique t’on. « Au départ son état n’était pas inquiétant ».

La recherche des sujets contacts proches avec le patient confir­mé est en cours

Les équipes de l’ARS, en coor­di­na­tion avec Santé publique France, mènent les inves­ti­ga­tions pour iden­ti­fier les per­sonnes qui auraient été en contact étroit avec le patient.

Ces per­sonnes, une fois iden­ti­fiées seront contac­tées pour être infor­mées et une conduite à tenir leur sera com­mu­ni­quée (sur­veillance de l’apparition d’éventuels symp­tômes comme une toux ou de la fièvre, et si appa­ri­tion de symp­tômes, appel du 15 immé­dia­te­ment, sans pas­ser par une consul­ta­tion en cabi­net de ville ou dans les ser­vices d’urgence).

Seules les per­sonnes iden­ti­fiées comme contact proche dans le cadre de cette inves­ti­ga­tion, seront contac­tées. En l’absence d’appel de la part des auto­ri­tés sani­taires, il n’y a pas de mesure par­ti­cu­lière à prendre, mise à part appli­quer les gestes barrières.

Protéger les plus fra­giles d’entre nous, en par­ti­cu­lier les per­sonnes âgées

Pour la très grande majo­ri­té des per­sonnes atteintes du COVID-19, la mala­die est bénigne.

Selon les don­nées épi­dé­mio­lo­giques actuelles, près de 8 patients sur 10 atteints du COVID-19 ne souf­fri­ront que de symp­tômes bénins, équi­va­lents à une grippe. Toutefois, les per­sonnes fra­giles et notam­ment les per­sonnes âgées ou celles souf­frant de mala­dies car­dio-res­pi­ra­toires pour­ront déve­lop­per une forme plus grave, pou­vant néces­si­ter des prises en charge hos­pi­ta­lières sou­te­nues, comme une prise en charge en ser­vice de réanimation.

Individuellement et col­lec­ti­ve­ment, nous pou­vons limi­ter l’impact de la mala­die très effi­ca­ce­ment en pro­té­geant acti­ve­ment les plus fra­giles d’entre nous et les per­sonnes âgés, en limi­tant les contacts et les visites. Il est indis­pen­sable que les per­sonnes malades et conta­gieuses ne se rendent pas dans les rési­dences pour per­sonnes âgées.

Pour limi­ter la cir­cu­la­tion du virus et se pro­té­ger, les gestes bar­rières res­tent les plus efficaces :

  •  se laver très régu­liè­re­ment les mains,
  • tous­ser ou éter­nuer dans son coude,
  •  se mou­cher avec un mou­choir à usage unique qu’il faut mettre ensuite dans une poubelle,
  • évi­ter de se ser­rer la main et de se faire « la bise ».

En cas de symp­tômes (toux, fièvre) et si vous reve­nez d’une zone à risque ou d’un foyer d’infection, il est deman­dé de res­ter chez soi et d’appeler le 15.

Dans tous les cas, en cas de fièvre ou sen­sa­tion de fièvre, toux, dif­fi­cul­tés à res­pi­rer, dans les 14 jours sui­vant leur retour d’une zone où cir­cule le COVID-19, les per­sonnes doivent contac­ter le Samu Centre 15 et évi­ter tout contact avec leur entou­rage, et conser­ver un masque. Il est deman­dé de ne pas se rendre chez son méde­cin, ni aux urgences de l’hôpital.

Un site inter­net d’information dédié au coro­na­vi­rus est dis­po­nible : www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Une pla­te­forme télé­pho­nique, acces­sible au 0800 130 000 (appel gra­tuit depuis un poste fixe en France, 7 jours sur 7, 24h/24) per­met d’obtenir des infor­ma­tions sur le Covid-19 et des conseils non médi­caux pour les voya­geurs ayant été dans une zone où cir­cule le virus ou ayant côtoyé des per­sonnes qui y ont circulé.

Les autres infos
Les autres infos