Coupe de France à Saint-Etienne

La capi­tale du Forez se pré­pare à vivre, ce ven­dre­di, une finale de Coupe de France par­ti­cu­lière face au PSG.

En dix ans, Saint-Etienne a vu pas­sé quelques talents. Pierre-Emerick Aubameyang, Kurt Zouma, Dimitri Payet, Blaise Matuidi, Josuha Guilavogui, William Saliba, entre autres. Des inter­na­tio­naux, un cham­pion du monde, quelques-unes des plus belles pousses de L1, des buteurs redou­tables, des créa­teurs ins­pi­rés. Mais cette décen­nie fut d’a­bord celle de deux hommes : Loïc Perrin et Stéphane Ruffier. Aucun joueur pas­sé par l’ASSE ne s’est mon­tré plus régu­lier dans ses per­for­mances et plus impor­tant pour le col­lec­tif que le capi­taine des Verts et son portier. 

La légende Verte

Seuls Robert Herbin et René Domingo ont dis­pu­té plus de matches que Loïc Perrin à Saint-Etienne (471). Stéphane Ruffier figure, lui, dans le top 10 (383). Ils incarnent mieux que qui­conque le redres­se­ment spor­tif des Verts durant la décen­nie 2010. C’est dire l’am­pleur de la défla­gra­tion esti­vale. En un cla­que­ment de doigts au regard des dix der­nières années écou­lées, l’é­quipe de Ruffier et Perrin est deve­nue celle de Claude Puel. Le pre­mier a été mis à la porte ce mer­cre­di, le second pour­rait jouer son der­nier match ven­dre­di alors que Puel n’est pas embal­lé à l’idée d’une pro­lon­ga­tion de son capi­taine. En trois jours, Saint-Etienne per­drait ses deux meilleurs joueurs du XXIe siècle. Découvrez l’ar­ticle com­plet sur notre par­te­naire Eurosport.fr

Les autres infos