Coupe de France à Saint-Etienne

La capitale du Forez se prépare à vivre, ce vendredi, une finale de Coupe de France particulière face au PSG.

En dix ans, Saint-Etienne a vu passé quelques talents. Pierre-Emerick Aubameyang, Kurt Zouma, Dimitri Payet, Blaise Matuidi, Josuha Guilavogui, William Saliba, entre autres. Des internationaux, un champion du monde, quelques-unes des plus belles pousses de L1, des buteurs redoutables, des créateurs inspirés. Mais cette décennie fut d’abord celle de deux hommes : Loïc Perrin et Stéphane Ruffier. Aucun joueur passé par l’ASSE ne s’est montré plus régulier dans ses performances et plus important pour le collectif que le capitaine des Verts et son portier. 

La légende Verte

Seuls Robert Herbin et René Domingo ont disputé plus de matches que Loïc Perrin à Saint-Etienne (471). Stéphane Ruffier figure, lui, dans le top 10 (383). Ils incarnent mieux que quiconque le redressement sportif des Verts durant la décennie 2010. C’est dire l’ampleur de la déflagration estivale. En un claquement de doigts au regard des dix dernières années écoulées, l’équipe de Ruffier et Perrin est devenue celle de Claude Puel. Le premier a été mis à la porte ce mercredi, le second pourrait jouer son dernier match vendredi alors que Puel n’est pas emballé à l’idée d’une prolongation de son capitaine. En trois jours, Saint-Etienne perdrait ses deux meilleurs joueurs du XXIe siècle. Découvrez l’article complet sur notre partenaire Eurosport.fr