Couvre-feu : des élus locaux critiquent l’effet pervers de la mesure

Le couvre-feu, qu’il soit à 18h ou 20h, entraîne des effets pervers. Des élus locaux osent expliquer les méfaits du couvre-feu.

Les maires de Cannes, Antibes, Grasse, Villeneuve-Louvet et l’Union des métiers des industries de l’hôtellerie ont déposé notamment un recours en ce sens pour faire annuler cette mesure. Ils évoquent une mesure “inadaptée, disproportionnée”, voire inefficace. En effet, les afflux de personnes dans les magasins et dans les transports en commun seraient plus difficiles à gérer.

Pour les maires, l’objectif est donc d’étaler la population dans le temps et surtout, étant donné que les restaurants sont fermés, les individus n’auraient que d’autres loisirs que leur domicile.

Les autres infos