Couvre-feu : des élus locaux cri­tiquent l’ef­fet per­vers de la mesure

Le couvre-feu, qu’il soit à 18h ou 20h, entraîne des effets per­vers. Des élus locaux osent expli­quer les méfaits du couvre-feu.

Les maires de Cannes, Antibes, Grasse, Villeneuve-Louvet et l’Union des métiers des indus­tries de l’hôtellerie ont dépo­sé notam­ment un recours en ce sens pour faire annu­ler cette mesure. Ils évoquent une mesure “inadap­tée, dis­pro­por­tion­née”, voire inef­fi­cace. En effet, les afflux de per­sonnes dans les maga­sins et dans les trans­ports en com­mun seraient plus dif­fi­ciles à gérer.

Pour les maires, l’ob­jec­tif est donc d’é­ta­ler la popu­la­tion dans le temps et sur­tout, étant don­né que les res­tau­rants sont fer­més, les indi­vi­dus n’au­raient que d’autres loi­sirs que leur domicile.

Les autres infos