Covid-19 : ce mardi 15 décembre, ce qui va changer

Première journée de déconfinement en France alors que ça serre les vis en Angleterre.

Dans notre pays, exit le papier à présenter pour sortir dans les rues. L’attestation ne sert plus à rien en journée, mais il faudra rester à la maison à partir de 20h. Attention aux retardataires.

La situation sanitaire s’arrange doucement, mais pas question de vivre normalement, annonce le gouvernement français. D’abord, le couvre-feu qui est officiellement acté ce mardi à 20h jusqu’à 6h du matin. Jean Castex a déclaré à l’AFP « des contrôles seront faits pas la police sur toute la France ».

Les deux réveillons

Le réveillon de Noël pourra se faire en famille, jusqu’à 6 personnes dans la même pièce sans compter les enfants. Pas de couvre-feu pour cette soirée familiale. La population est invitée à se faire tester 5 jours avant la soirée de Noël. Et éviter par la suite trop de contacts.

« On peut se faire tester gratuitement partout, chez les pharmaciens, les dentistes, les laboratoires. Le résultat sort au bout de 15mn » annonce un médecin.

Le 31 décembre, pas de fête, le couvre-feu sera bien mis en place. Jean Castex ne souhaite pas laisser sortir les Français. « Je ne peux pas interdire des fêtes de famille, pour voir des enfants et des parents », mais le 31 décembre, le gouvernement craint des clusters.

Finies les attestations en journée

Tous les déplacements sont autorisés partout en France en journée. Du côté de la culture, pas de cinémas ni de musées ouverts. Les salles de spectacles resteront closes. Et les sportifs ne pourront toujours pas entrer dans les salles de sports. Les restaurateurs ne devraient pas ouvrir avant le 20 février. « Au minimum, car à chaque fois, on repousse encore et encore l’ouverture de nos établissements » explique un professionnel.

Seuls les moins de 18 ans peuvent faire du sport

Dès ce 15 décembre, le sport en intérieur, dans les gymnases et les piscines est autorisé pour les plus jeunes.

Les discothèques

Certains youtubers ne comprennent pas la fermeture des discothèques. « On est en train de perdre notre jeunesse » expliquent-ils. Emmanuel Macron entend les jeunes et il y répond de la même façon en vidéo. « Je comprends très bien. Je sais le sacrifice qu’on vous demande. Et à quel point c’est dur. Le virus se diffuse dans des endroits clos lorsqu’on est très proche l’un de l’autre… On chante, on parle fort, la boîte de nuit ce n’est pas le meilleur endroit ». 

Le Président ne donne pas de date d’ouverture pour la discothèque. Mais elle n’est pas pour maintenant

Matthieu Lebrun est le porte-parole des discothèques en Normandie. « il est temps de rouvrir », oui, il y aura des contaminations dans nos établissements, sans doute, mais moins qu’en laissant les gens faire des repas, des fêtes, à quarante personnes dans des petits appartements », se justifie-t-il. « Il faut laisser travailler les professionnels. On propose un protocole sanitaire draconien: on veut supprimer les pistes de danse, mettre des banquettes, des tables avec des groupes de six maximum, rendre obligatoires les masques et l’application TousAntiCovid pour pouvoir entrer. » Mathieu Lebrun craint une réouverture en juillet prochain seulement. Une date qui n’est pas officielle.

Les autres infos
Les autres infos
Covid-19 : ce mardi 15 décembre, ce qui va changer - 42Info.fr

Covid-19 : ce mardi 15 décembre, ce qui va changer

Première journée de déconfinement en France alors que ça serre les vis en Angleterre.

Dans notre pays, exit le papier à présenter pour sortir dans les rues. L’attestation ne sert plus à rien en journée, mais il faudra rester à la maison à partir de 20h. Attention aux retardataires.

La situation sanitaire s’arrange doucement, mais pas question de vivre normalement, annonce le gouvernement français. D’abord, le couvre-feu qui est officiellement acté ce mardi à 20h jusqu’à 6h du matin. Jean Castex a déclaré à l’AFP « des contrôles seront faits pas la police sur toute la France ».

Les deux réveillons

Le réveillon de Noël pourra se faire en famille, jusqu’à 6 personnes dans la même pièce sans compter les enfants. Pas de couvre-feu pour cette soirée familiale. La population est invitée à se faire tester 5 jours avant la soirée de Noël. Et éviter par la suite trop de contacts.

« On peut se faire tester gratuitement partout, chez les pharmaciens, les dentistes, les laboratoires. Le résultat sort au bout de 15mn » annonce un médecin.

Le 31 décembre, pas de fête, le couvre-feu sera bien mis en place. Jean Castex ne souhaite pas laisser sortir les Français. « Je ne peux pas interdire des fêtes de famille, pour voir des enfants et des parents », mais le 31 décembre, le gouvernement craint des clusters.

Finies les attestations en journée

Tous les déplacements sont autorisés partout en France en journée. Du côté de la culture, pas de cinémas ni de musées ouverts. Les salles de spectacles resteront closes. Et les sportifs ne pourront toujours pas entrer dans les salles de sports. Les restaurateurs ne devraient pas ouvrir avant le 20 février. « Au minimum, car à chaque fois, on repousse encore et encore l’ouverture de nos établissements » explique un professionnel.

Seuls les moins de 18 ans peuvent faire du sport

Dès ce 15 décembre, le sport en intérieur, dans les gymnases et les piscines est autorisé pour les plus jeunes.

Les discothèques

Certains youtubers ne comprennent pas la fermeture des discothèques. « On est en train de perdre notre jeunesse » expliquent-ils. Emmanuel Macron entend les jeunes et il y répond de la même façon en vidéo. « Je comprends très bien. Je sais le sacrifice qu’on vous demande. Et à quel point c’est dur. Le virus se diffuse dans des endroits clos lorsqu’on est très proche l’un de l’autre… On chante, on parle fort, la boîte de nuit ce n’est pas le meilleur endroit ». 

Le Président ne donne pas de date d’ouverture pour la discothèque. Mais elle n’est pas pour maintenant

Matthieu Lebrun est le porte-parole des discothèques en Normandie. « il est temps de rouvrir », oui, il y aura des contaminations dans nos établissements, sans doute, mais moins qu’en laissant les gens faire des repas, des fêtes, à quarante personnes dans des petits appartements », se justifie-t-il. « Il faut laisser travailler les professionnels. On propose un protocole sanitaire draconien: on veut supprimer les pistes de danse, mettre des banquettes, des tables avec des groupes de six maximum, rendre obligatoires les masques et l’application TousAntiCovid pour pouvoir entrer. » Mathieu Lebrun craint une réouverture en juillet prochain seulement. Une date qui n’est pas officielle.

Les autres infos
Les autres infos