Covid 19 : la foire, les concerts, les évè­ne­ments. Castex inter­dit les ras­sem­ble­ments de plus de 5000 personnes

Voilà une nou­velle qui ne fait pas l’unanimité. D’un côté, les pru­dents, ceux qui pré­fèrent conti­nuer de craindre la mala­die avec des retours de clus­ters. Et de l’autre, les pro­fes­sion­nels de l’événementiel qui attendent la fin sep­tembre pour pro­po­ser des ani­ma­tions à Saint-Étienne et dans la Loire.

La 7e édi­tion de la Foire éco­no­mique de Saint-Étienne doit se dérou­ler du 25 sep­tembre au 5 octobre. Avec comme thé­ma­tique, la musique. Mais com­ment vont pou­voir gérer les orga­ni­sa­teurs pour contrô­ler les entrées et les sorties ? 

Port du masque obli­ga­toire en extérieur

Le Premier ministre Jean Castex l’a annon­cé ce mar­di. Il y aura une pro­lon­ga­tion de l’interdiction des évè­ne­ments de plus de 5 000 per­sonnes jusqu’au 30 octobre. Sauf déro­ga­tion excep­tion­nelle par cer­tains préfets.

Le port du masque pour­rait être aus­si obli­ga­toire en exté­rieur dans les rues de Roanne ou de Saint-Étienne par exemple.

Au Zénith de Saint-Étienne, on atten­dait la ren­trée pour s’organiser avec la pro­gram­ma­tion. Bon cou­rage à l’équipe qui gère la plus grande salle de spec­tacle de Saint-Étienne. S’il est main­te­nu, le concert de Christophe Maé, le 9 sep­tembre, ne se fera que devant 5000 per­sonnes avec des gestes bar­rières. Et l’obligation de por­ter un masque. Même orga­ni­sa­tion pour The Dire Straits Expérience le 8 octobre.

« C’est la fin de mon auto-entreprise »

Pour Aline, qui gère une petite struc­ture d’événementiel à Saint-Chamond, « c’est la fin de mon auto-entre­prise ». Cet été la grande majo­ri­té des mariages a été annu­lée. Et les entre­prises ont annu­lé leurs conven­tions. « Mes clients res­tent fri­leux à l’idée d’organiser des ras­sem­ble­ments. J’ai même des arbres de Noël qui ne vont pas se faire. Je dois être claire et me dire que, pour le moment, c’est la fin de mon acti­vi­té et je dois me tour­ner vers autre chose ». Certains pro­fes­sion­nels attendent plus de détails sur les règles de ces ras­sem­ble­ments. Donnez votre avis sur notre page Facebook.

Les autres infos