Covid-19 : le vaccin Pfizer promet 90% d’efficacité mais les doses seront limitées

Lun­di 9 novem­bre, Pfiz­er et Bion­tech ont annon­cé avoir créé un vac­cin “effi­cace à 90%” con­tre le Covid-19. Cette annonce a immé­di­ate­ment dopé le CAC 40 à Paris, qui bon­dit de 5,46%. Ce vac­cin en est au stade 3, dernière étape avant l’ho­molo­ga­tion, qui serait obtenue ce mois.

Cette effi­cac­ité a été cal­culée en com­para­nt le nom­bre de patients infec­tés par le Covid et dans celui sous place­bo, 7 jours après la deux­ième dose et 28 jours après la pre­mière. 43 000 patients ont par­ticipé à ce test. 94% de ceux ci ont attrapé le Covid, dont 90% des patients faisant par­tie du groupe place­bo. Les tests vont dur­er jusqu’à 164 patients aient été con­t­a­m­iné par le Covid, estimé pour début décem­bre.

50 mil­lions de dos­es sont prévues en 2020, 1,3 mil­liard en 2021. Logique­ment, les soignants en seraient les pre­miers béné­fi­ci­aires. 200 mil­lions de dos­es sont réservées pour l’U­nion Européenne.

Leur vac­cin mon­tre une plus grande effi­cac­ité que beau­coup d’ex­perts l’avaient espéré, autour de 50%. Les deux lab­o­ra­toires évo­quent aus­si qu’au­cun effet sec­ondaire n’a été con­staté.

Il est basé sur une par­tie du code géné­tique du virus et non du virus lui-même. En revanche, ce virus doit être stocké à ‑80°C, ce qui peut pos­er un frein pour sa dis­tri­b­u­tion dans les pays en développe­ment.

En décem­bre, les résul­tats d’un autre vac­cin, celui d’As­traZeneca, seraient aus­si présen­tés. Ce vac­cin est issu d’une autre tech­nolo­gie.

Les autres infos