Covid-19 : Les 3 ques­tions que va se poser le Conseil de Défense ce matin

Un conseil de défense aura lieu ce matin à l’Elysée. Olivier Véran a clai­re­ment évo­qué la pos­si­bi­li­té d’un nou­veau recon­fi­ne­ment compte tenu du pla­teau de l’é­pi­dé­mie et de la crainte quant au nou­vel an. Voici les trois réponses aux­quelles devra répondre ce conseil.

Pourquoi ?

Dans trois ter­ri­toires par­ti­cu­liè­re­ment, le Grand-Est, la Bourgogne-Franche-Comté et le dépar­te­ment des Alpes Maritimes, dont le taux d’in­ci­dence dans le dépar­te­ment était de 323 pour 100.000, soit plus du double de la moyenne natio­nale (la Loire a un taux d’in­ci­dence de 232 cas/100 000 habi­tants), la Covid-19 se trans­met encore beaucoup.

Dans le Grand-Est, “Du 14 au 20 décembre, 1340 nou­veaux patients avec une forme grave de Covid-19 ont été admis dans les éta­blis­se­ments de san­té de la région, soit 31% de plus que pen­dant la der­nière semaine de novembre. 155 de ces patients ont dû être hos­pi­ta­li­sés en réani­ma­tion, soit une aug­men­ta­tion de 57% par rap­port” à la semaine du 30 novembre au 6 décembre.”

Quand ?

Le Gouvernement attend les chiffres de l’é­pi­dé­mie pos­té­rieurs aux fêtes. Le 7 jan­vier semble être la date butoir. Un éven­tuel effet Noël ne sera visible qu’à par­tir de la fin de cette semaine, sou­ligne-t-on au minis­tère de la Santé, ce qui n’in­cite pas l’exé­cu­tif à déci­der trop vite de la marche à suivre.

Quoi ?

Deux mesures sont à l’é­tude : un ou des reconfinement(s) local(aux) (Grand-Est, Bourgogne-France-Comté) ou un dur­cis­se­ment du couvre-feu, notam­ment pour limi­ter les bras­sages de popu­la­tion lors de la soi­rée au Nouvel-An.

Pour l’ins­tant, aucune prise de paroles n’est pré­vue pour le Gouvernement.

Les autres infos