Covid-19 : les chiffres, et les annonces Olivier Véran

Grâce au con­fine­ment, comme au mois de mars, le virus com­mence à moins cir­culer. Depuis dix jours con­sé­cu­tifs, le nom­bre de nou­veaux diag­nos­tics de Covid-19 dimin­ue, le taux de pos­i­tiv­ité des tests et le taux d’in­ci­dence bais­sent. Tout porte donc à croire que nous avons passé un pic épidémique”, a déclaré le min­istre dans un entre­tien au groupe de jour­naux régionaux Ebra. ” Mais nous n’avons pas encore vain­cu le virus. Claire­ment, il est trop tôt pour crier vic­toire et relâch­er nos efforts”, annonce Olivi­er Véran.

Le gouvernement répète toutefois que les prochains jours seront décisifs

Pour lui, « un test antigénique posi­tif assure le diag­nos­tic. Un résul­tat négatif n’est pas fiable à 100%, et pour­ra être con­fir­mé en lab­o­ra­toire en cas de symp­tômes ». Il rajoute que ” la plu­part des sci­en­tifiques con­sid­ère qu’un test antigénique négatif chez une per­son­ne asymp­to­ma­tique impli­querait une charge virale faible. Le risque que vous soyez con­tagieux serait donc plus réduit”, déclare Olivi­er Véran.

Le nombre de malades du Covid-19 décédés à l’hôpital lors des dernières 24 heures s’est élevé à 302 contre 359 la veille. Par ailleurs, 270 personnes sont entrées en réanimation, soit le chiffre le plus faible depuis le 26 octobre alors qu’ils étaient 327 samedi. Lors de la semaine écoulée, le nombre d’entrées en réanimation ou services de soins intensifs dépassait les 450 quasiment tous les jours.

Au sujet de l’ar­rivée d’un vac­cin con­tre la covid-19, le min­istre a dit qu’une “cam­pagne de vac­ci­na­tion ne com­mencera que quand nous aurons toutes les garanties de vac­cin­er en toute sécu­rité la pop­u­la­tion. Si nous dis­posons de plusieurs vac­cins, nous fer­ons le choix de ceux qui nous parais­sent les plus sûrs et les plus effi­caces”. Pos­si­ble­ment « d’i­ci le début de l’an­née prochaine, trois ou qua­tre lab­o­ra­toires pour­raient deman­der une autori­sa­tion de mise sur le marché”.

Les autres infos