Covid-19 : peut-on se marier en confinement, à combien ?

Alors qu’Emmanuel Macron a annoncé des mesures restrictives partout en France, sera-t-il toujours possible de se marier à la mairie ou dans un lieu de culte ? Quelles sont les règles, à combien de personnes peut-on se réunir pour un mariage et quelle attestation est nécessaire ?

Ecoutez le Patron de la salle de réception de mariage « La Diligence » s’exprimer de la radio Lyon 1ère.

 

Peut-on se marier en confinement ?

Pour l’heure, les mariages sont donc possibles sous certaines conditions. Le site du service public précise que les dérogations au confinement étaient déjà autorisées lors des confinements du week-end, pour « les rassemblements, réunions ou activités sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public autorisé à ouvrir ». En ce qui concerne les mesures pour les lieux de culte, elles ne changent pas : à savoir deux sièges libres entre chaque personne ou entité familiale, et seule une rangée sur deux peut être occupée.

Quelle attestation pour se rendre à un mariage ?

Si vous organisez votre mariage dans le respect des règles sanitaires, les invités pourront s’y rendre. Pour cela, il vous suffit de cocher le motif dérogatoire « motif familial impérieux ». Mais rappelons que le nombre de personnes reste limité.

Combien de personnes à un mariage ?

Il est possible de se marier religieusement, et civilement si l’on respecte le quota de 6 personnes. Concernant les regroupements et rassemblements pour les départements en confinement, le gouvernement précise qu’ils « seront strictement contrôlés, voire interdits si les gestes barrières ne peuvent être garantis ». A noter que les

Combien de personnes à un mariage ?

Il est possible de se marier religieusement, et civilement si l’on respecte le quota de 6 personnes. Concernant les regroupements et rassemblements pour les départements en confinement, le gouvernement précise qu’ils « seront strictement contrôlés, voire interdits si les gestes barrières ne peuvent être garantis ». A noter que les rassemblements de plus de 6 personnes en extérieur sont interdits dans toute la France, sous peine d’une amende de 135 euros. Ce 23 mars et suite à un carnaval organisé à Marseille et réunissant 6000 personnes dans les rues le week-end précédent, Gérald Darmanin a demandé un renforcement des contrôles et la verbalisation pour toutes les personnes qui enfreindraient les règles.

Mariage à la mairie : combien de personnes ?

Comment expliquer que 30 personnes étaient jusqu’alors autorisées dans les lieux de culte, alors que seulement 6 personnes sont acceptées à la mairie, sans compter l’officier d’état civil et le secrétaire de la mairie ? Car concrètement, en comptant les témoins et les mariés, les parents de ces derniers ne peuvent assister au mariage civil. « Par soucis d’équité, on a décidé qu’il y aurait désormais la même jauge pour les mariages civils que pour les cérémonies religieuses » avait annoncé Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, sur ses réseaux sociaux ce 13 décembre. Dans les faits, le nombre de personnes accueillies pendant les mariages civils dépend de la taille des salles des mairies.

Combien de mariage en 2020 ?

L’univers du mariage a été fortement impacté. Les mariés de 2020 sont nombreux à avoir reporté la cérémonie depuis le début de la crise sanitaire et les mariages ont chuté de 34% en 2020 par rapport à l’année précédente, selon le bilan démographique 2020 de l’Insee publié ce 19 janvier. Au total, 148 000 couples « seulement » se sont unis l’an dernier alors qu’ils étaient 224 000 en 2019 et 234 000 en 2018. « Il n’y a eu presque aucun mariage en avril et en mai, et nettement moins que les années précédentes en juin-juillet« , explique l’Institut national de la statistique et des études économiques. Entre mars et août 2020, le nombre de mariages a été divisé par deuxpar rapport à 2019. Des mariages ont été organisés comme les années précédentes en septembre et en octobre, mais ces deux mois ne suffisent pas à faire pencher la balance.

Quels frais en cas de report ou d’annulation du mariage ?

« La question qui nous est le plus souvent posée est celle du remboursement en cas de report ou d’annulation liée à la situation sanitaire » reconnaît Stefania Magro, wedding planner d’Atout Coeur. « S’il y a un décret, on est tous (tous prestataires confondus), tenus de rembourser ou d’effectuer des reports sans frais » explique-t-elle. Néanmoins, « certains mariages ayant dû être reportés une seconde fois, les prestataires ont commencé à instaurer des frais de report » prévient l’organisatrice de mariages. Surtout qu’un troisième report va sans doute devoir avoir lieu pour les mariages qui devaient être célébrés prochainement. 

  • « Les prestataires les plus réfractaires sont les lieux d’accueil de l’événement« constate-t-elle. « Beaucoup estiment que, sans nouveau décret, il n’y aura plus ni report, ni remboursement ».
  • Les traiteurs font preuve de davantage de souplesse, selon elle, envisageant une date de report avec ou sans frais. En revanche, « en cas d’annulation, la plupart conservent les acomptes », prévient-elle.
  • Enfin, « le reste des prestataires (décorations florales, photographes/vidéastes), proposent généralement des reports sans frais et conservent les acomptes en cas d’annulation », précise-t-elle.
  • Vous comptiez faire appel à une coiffeuse ou/et une maquilleuse ? Bonne nouvelle, la prestation se réglant le jour J, pas de risque de perte d’argent, qu’il s’agisse d’un report ou d’une annulation.

Quand pourra-t-on se marier (presque) comme avant ?

Gabriel Attal avait évoqué le retour à une vie plus normale d’ici mi-avril. L’accélération de la vaccination laisse espérer plus de liberté pour les mariages d’été, tandis que de nouvelles restrictions sont attendues. Pour autant, les mariages en petits comités restent plus probables. Stefania Magro confie avoir commencé à préparer plusieurs de ses futurs mariés à un éventuel report de date. Son espoir : qu’à partir de cet été, on puisse se marier entourés d’une trentaine de personnes.

Etat d’urgence sanitaire : jusqu’à quand ?

Le Parlement a voté en faveur duprolongement de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 1er juin 2021.

Pourquoi les mariages sont-ils interdits en France ?

Emmanuel Macron avait déjà été clair le 15 octobre 2020 : « nous sommes dans une situation préoccupante et nous devons réagir pour freiner la diffusion du virus », avait déclaré le Président qui souhaite réduire les contacts privés, notamment « les moments de convivialité où l’on risque de s’infecter« . Selon lui, les rendez-vous privés, les fêtes et les anniversaires, ainsi que les soirées festives, comme les mariages, sont des moments accélérateurs. Dans une tribune publiée le 13 septembre au Journal du Dimanche, six médecins avaient tenu à rappeler les risques de contagion des fêtes privées. « Nous, médecins, ne sommes pas dans l’injonction. Mais il faut prendre soin les uns des autres et peut-être siffler la fin de la récréation. Évitez, autant que possible, les rassemblements privés. Plus une pièce est petite, plus elle contient de monde, moins elle est aérée, et plus vous augmentez les risques« , avaient-ils écrit. En outre, selon les autorités sanitaires, ces rassemblements familiaux et festifs où l’on se retrouve dans la joie sont souvent l’occasion d’oublier les gestes barrière.

Faut-il encore reporter son mariage cette année ?

La question d’un éventuel report se pose désormais pour les mariés du printemps et de l’été 2021. Face aux nouveaux variants, les mariages avec des centaines d’invités restent compromis, d’autant que certaines régions sont de nouveau confinées. De manière générale, jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire, la question des rassemblements se pose encore. Emmanuel Macron a par ailleurs prévenu, que nous devrons vivre avec le virus, au moins jusqu’à l’été prochain. Comme en juillet et août dernier, certains ont donc déjà pris la décision de reporter leur mariage Pour autant, d’autres décident tout de même de sauter le pas, en se mariant en petit comité. Hors de question pour eux de laisser le virus gâcher leur amour !

 

Quels frais en cas de report ou d’annulation du mariage ?

« La question qui nous est le plus souvent posée est celle du remboursement en cas de report ou d’annulation liée à la situation sanitaire » reconnaît Stefania Magro, wedding planner d’Atout Coeur. « S’il y a un décret, on est tous (tous prestataires confondus), tenus de rembourser ou d’effectuer des reports sans frais » explique-t-elle. Néanmoins, « certains mariages ayant dû être reportés une seconde fois, les prestataires ont commencé à instaurer des frais de report » prévient l’organisatrice de mariages. Surtout qu’un troisième report va sans doute devoir avoir lieu pour les mariages qui devaient être célébrés prochainement. 

  • « Les prestataires les plus réfractaires sont les lieux d’accueil de l’événement« constate-t-elle. « Beaucoup estiment que, sans nouveau décret, il n’y aura plus ni report, ni remboursement ».
  • Les traiteurs font preuve de davantage de souplesse, selon elle, envisageant une date de report avec ou sans frais. En revanche, « en cas d’annulation, la plupart conservent les acomptes », prévient-elle.
  • Enfin, « le reste des prestataires (décorations florales, photographes/vidéastes), proposent généralement des reports sans frais et conservent les acomptes en cas d’annulation », précise-t-elle.
  • Vous comptiez faire appel à une coiffeuse ou/et une maquilleuse ? Bonne nouvelle, la prestation se réglant le jour J, pas de risque de perte d’argent, qu’il s’agisse d’un report ou d’une annulation.

 

 

 

 

Les autres infos
Les autres infos