La crise dans les hôpitaux de la Loire

0 Partages

Un plan d’urgence est proposé par Agnès Buzyn. Il vise à sortir de la crise des hôpitaux qui sévit en France. Et qui n’a pas permis d’apaiser les tensions. 

A Saint-Etienne, le CHU manque de spécialistes. En gynécologie, en kinésithérapie. les services sont en manque d’infirmières. Les jeunes médecins ne sont pas attirés par le service public. Les professionnels de santé préfèrent rejoindre les cliniques privées. Où ils sont mieux payés et avec un confort de travail bien plus important.

D’après une enquête de l’OCDR, le France est 28eme sur 32 pays en terme de salaire des infirmières en hôpital public. Une différence qui peut aller jusqu’à 500 euros par mois.

A Saint-Etienne, on sait qu’entre 40 et 80 chefs de service aimeraient partir. Les praticiens à Saint-Etienne souhaitent plus de moyens dans leur hôpital pour continuer à exercer leur métier de façon convenable.

Les autres infos