De bonnes nou­velles pour les étu­diants de la Loire

On savait que Brigitte Macron, ancienne pro­fes­seur de lettres, était par­ti­cu­liè­re­ment concer­née par la cause des étu­diants. Le pré­sident de la République a annon­cé, ce jeu­di après-midi, des mesures pour “amé­lio­rer” le quo­ti­dien des étudiants.

Le retour en pré­sen­tiel pour les étu­diants une fois par semaine

Il explique qu’« un étu­diant doit avoir les mêmes droits qu’un sala­rié (…). S’il en a besoin, il doit pou­voir reve­nir à l’université un jour par semaine. Un étu­diant ou une étu­diante a le droit d’avoir 20 % de son temps en pré­sen­tiel – c’est-à-dire un jour sur cinq – et on doit essayer de tenir aus­si pour que les jauges ne soient jamais plus de 20 %, ce qui per­met d’avoir des dis­tances, et aus­si de ne pas avoir trop de monde sur un site », a expli­qué Emmanuel Macron.

Deux repas pour 1 €

Le chef de l’Etat a par ailleurs annon­cé que l’ensemble des étu­diants pour­ront avoir accès à deux repas par jour pour le prix d’un euro le repas dans les res­tos U.

La créa­tion d’un chèque-psy

Afin de faci­li­ter l’ac­cès aux soins pour les étu­diants en détresse psy­cho­lo­gique, un chèque-psy va être ins­tau­ré pour “per­mettre à tous les jeunes qui en ont besoin d’accéder beau­coup plus faci­le­ment et avec une prise en charge, à un pro­fes­sion­nel – psy­cho­logue, psy­chiatre – quand ils en ont besoin.” 

Les autres infos