De nou­veaux tags anti­sé­mites décou­verts à Roanne

On vient de décou­vrir de nou­veaux tags anti­sé­mites sur les murs du stade Malleval. Ces ins­crip­tions « Yves Nicollin mort à ton père » visent le père du maire de Roanne, décé­dé il y a quelques jours.

« Mort aux Juifs », cette ins­crip­tion mons­trueuse avait été décou­verte accom­pa­gnée de deux croix gam­mées tra­cées en noir sur les volets d’un bâti­ment muni­ci­pal de Roanne. Mardi soir, de nou­veaux tags sont appa­rus visant le père du maire, Yves Nicollin.

Yves Nicollin sou­ligne sur son pro­fil Facebook : « Une fois encore, des indi­vi­dus aus­si stu­pides qu’abjects ont signé des tags anti­sé­mites sur des bâti­ments publics dans notre ville. Ils ont rajou­té à leur igno­mi­nie l’insulte et la lâche­té en salis­sant la mémoire de mon père. Une plainte sera dépo­sée, bien évi­dem­ment, et la vidéo­pro­tec­tion sera mobi­li­sée pour confondre ces irres­pon­sables ». 

Mercredi 27 mars 2019, des tags anti­sé­mites, des croix gam­mées et des menaces de morts avaient ciblé l’élue, Sophie Rotkopf, en charge du Commerce, de l’Artisanat et des Professions indé­pen­dantes à la ville de Roanne. Ces der­niers tags avaient été décou­verts sur les murs des locaux du club de canoë-kayak de Mâtel Sports sur les bords de Loire.

Pour Haïm Korsia, grand rab­bin de France « On en a fini avec le culte du secret. Mais en libé­rant la parole, il y a un effet de réplique. C’est pour­tant en disant la véri­té qu’on sait d’où l’on part. Il faut par­ler à la popu­la­tion. L’enjeu est de ne pas tom­ber dans l’indifférence » explique-t-il à nos confrères du Progrès. Jeudi soir, le par­quet de Roanne confirme que per­sonne n’a été inter­pel­lé pour l’instant.



Les autres infos