De plus en plus de pauvres dans la Loire

C’est un rap­port natio­nal du Secours Catholique qui met en lumière cette triste réalité.

Près de 10 000 per­sonnes dans la Loire sont en situa­tion pré­caire. Des per­sonnes de natio­na­li­té étran­gère mais aus­si de natio­na­li­té française.

Elles ont pris contact avec le Secours Catholique en 2016. En majo­ri­té ces deman­deurs d’aide ne sont pas en recherche d’emploi. Même si le chô­mage est en légère baisse dans la Loire, ça n’enlève pas une grande précarité.

Il y a aus­si les deman­deurs d’asile, nom­breux dans le dépar­te­ment. Ils ont des sta­tuts pré­caires avec sou­vent des enfants en bas âge.

Pour leur venir en aide, le Secours Catholique leur pro­pose des aides finan­cières et des ate­liers de cours de fran­çais enca­drés par des bénévoles.

Fort heu­reu­se­ment, des dons sont orga­ni­sés régu­liè­re­ment et der­niè­re­ment 150 000 euros ont été récol­tés pour aider toutes ces per­sonnes en situa­tion pré­caire, tous pro­fils confondus.

Cette somme per­met de les aider en com­plé­ment de leurs reve­nus exis­tants. Le Secours Catholique s’est aus­si ren­du compte que de plus en plus de per­sonnes âgées en milieu rural sont iso­lées à la fois humai­ne­ment et financièrement.

À Saint-Germain-Laval, Pélussin, Saint-Paul-en-Jarez et Saint-Just-enChevalet des actions sont menées par des béné­voles pour faire du covoi­tu­rage et emme­ner les per­sonnes âgée à  leurs ren­dez-vous médicaux.

Les autres infos