Déconfinement à Firminy, les décisions de la ville

DISTRIBUTION DES MASQUES

Pour vous aider à vous pro­té­ger, la Ville a com­man­dé pour chaque Appe­lou de 11 ans et plus un masque en tis­su, que vous pou­vez por­ter dans les espaces publics, les com­merces et les trans­ports en com­mun. Ces masques sont dis­tri­bués, avec une notice d’utilisation, dans chaque boîte aux lettres de la ville, au fur et à mesure des livrai­sons de notre four­nis­seur.

Jeu­di der­nier, 5000 masques ont été mis dans les boîtes aux lettres des Appe­lous, dans les six quar­tiers de Fir­mi­ny. 8000 sont en cours de dis­tri­bu­tion tout au long de cette semaine. Cer­taines rues n’ont pas encore pu être trai­tées mais elles le seront toutes pro­chai­ne­ment. Les per­sonnes, qui ont reçu l’enveloppe mais pas le nombre exact de masques, sont invi­tées à prendre contact avec la mai­rie au 04 77 40 50 60, pen­dant les horaires d’ouverture du lun­di au ven­dre­di.

RENTREE SCOLAIRE

La réou­ver­ture des écoles a débu­té ce lun­di 11 mai pour les ensei­gnants. Pour les élèves, elle s’effectuera le jeu­di 14 mai, afin de garan­tir les meilleures condi­tions sani­taires pos­sibles et per­mettre une concer­ta­tion avec tous les direc­teurs d’école et tous les pré­si­dents de parents d’élèves. La san­té et la sécu­ri­té des enfants et des per­son­nels édu­ca­tifs et muni­ci­paux est notre seule prio­ri­té.

Pour répondre aux contraintes en place, de nom­breux agents muni­ci­paux sont sol­li­ci­tés en plus et répar­tis sur les dif­fé­rents éta­blis­se­ments sco­laires : enca­dre­ment des enfants pour se laver les mains, à l’heure du repas, dés­in­fec­tion fré­quente des locaux, etc. Ces agents sont for­més spé­ci­fi­que­ment dans ce cadre.

Une visio­con­fé­rence avec les repré­sen­tants des parents d’élèves s’est tenue ce lun­di 11 mai,afin de recueillir leur avis et leur faire part des mesures impor­tantes que nous avons prises pour la sécu­ri­té de leurs enfants.

Seuls les élèves de Grandes Sec­tions, CP et CM2 sont accueillis, avec leurs frères et sœurs, ain­si que les deux classes ULIS.

REOUVERTURE DES MARCHES

Le clas­se­ment en vert de notre dépar­te­ment nous auto­rise éga­le­ment à conser­ver nos mar­chés, dans des condi­tions res­pec­tant les gestes bar­rières et la dis­tan­cia­tion néces­saire. Pour cela, nous avons ren­con­tré cet après-midi même les repré­sen­tants des forains sur notre ville. Nous avons déci­dé d’organiser notre mar­ché du mar­di dès ce mar­di 12 mai sur la place du Mar­ché.

Pour accueillir les trente-cinq abon­nés du mar­ché ali­men­taire les jeu­dis et same­dis, nous sommes contraints de le dépla­cer sur la place du Breuil dès ce jeu­di 14 et same­di 16 mai. En effet, le main­te­nir sur la place du Mar­ché nous aurait conduits à exclure la moi­tié des pro­duc­teurs et des ven­deurs.

Pour le mar­ché non ali­men­taire du jeu­di, nous avons acté son dépla­ce­ment sur le par­king de la gare afin d’essayer d’accueillir les soixante-trois abon­nés. C’est pos­sible, car ils ont accep­té de réduire leur étal de huit à six mètres. Par contre, les forains titu­laires d’une carte verte ne pour­ront mal­heu­reu­se­ment pas venir. Ce mar­ché non ali­men­taire du jeu­di débu­te­ra le jeu­di 21 mai , de 6h à 13h, il ne fonc­tion­ne­ra plus l’après-midi. D’ici-là, une nou­velle réunion est pro­gram­mée avec les repré­sen­tants des forains pour exa­mi­ner l’emplacement de cha­cun. Chaque pro­fes­sion­nel doit de plus signer un cahier des charges indi­vi­duel dans lequel il s’engage à faire res­pec­ter les mesures pour lut­ter contre le covid-19.

La Ville va mettre des bar­rières place du Breuil et sur le par­king de la gare, ain­si que des moyens humains signi­fi­ca­tifs : chaque jeu­di, quatre agents seront pré­sents sur chaque mar­ché, soit huit agents au total, pour véri­fier que les gestes bar­rières sont bien res­pec­tés et comp­ta­bi­li­ser le nombre de per­sonnes dans chaque mar­ché, nombre qui sera limi­té.

PARCS ET BOIS 

Les parcs et bois de la com­mune sont de nou­veau acces­sibles aux habi­tants. Par contre, nous avons beau­coup de retard dans la tonte et l’entretien des espaces verts. En effet, les agents muni­ci­paux n’avaient pas le droit d’intervenir dans les espaces publics pen­dant le confi­ne­ment.

ZONE BLEUE

Enfin, avec la réou­ver­ture de la plu­part des com­merces et des dif­fé­rents ser­vices, le sta­tion­ne­ment en zone bleue, sus­pen­du pen­dant le confi­ne­ment, est de nou­veau acti­vé. Mer­ci de bien pen­ser à mettre votre disque.

A lire aus­si : His­toire de sexe au temps du coro­na­vi­rus 

A lire aus­si : Le couac du Por­trait de Robert Her­bin

A lire aus­si : Saint-Étienne : Décou­vrez la vidéo en hom­mage aux héros de la crise sani­taire 

A lire aus­si : La culture dans la Loire : 32 mil­lions déblo­qués dans la région

A lire aus­si : Dis­tri­bu­tion de masques à Saint-Étienne

Les autres infos