Des cre­vai­sons criminelles

Des agrafes, des lames de rasoir et même des coups de cou­teau crèvent les pneus depuis des semaines à Saint-Etienne.

Gérard habite Saint-Etienne et a vu sa roue de voi­ture cre­vée déjà 3 fois en un mois « ça devient pénible, j’ai la poisse, et ça se passe dans le même quar­tier à La Terrasse ». Pour lui se sont des agrafes, mais pour Marlène c’est une lame de rasoir qui a cre­vé son pneu en centre-ville de Saint-Etienne « j’étais venue faire des achats à Sainté et pro­fi­ter du pre­mier jour des soldes, et bien cette sor­tie m’a cou­té cher ».

Chez Norauto, toute la jour­née on vient pour ache­ter des bombes de répa­ra­tions express et on veut rem­pla­cer sa roue cre­vée. Une dizaine de cre­vai­sons par jour sont enre­gis­trées. « J’habite Firminy et j’ai cre­vé à Saint-Etienne, il a fal­lu que je laisse ma voi­ture, que j’appelle un ami pour lui deman­der de me conduire dans un garage pour ache­ter une roue, reve­nir et la chan­ger, j’ai per­du mon après-midi » nous raconte Marc.

Certains quar­tiers de Saint-Etienne semblent plus tou­chés que d’autres.

La police enquête tou­jours pour savoir qui laisse des agrafes en acier, mais à notre connais­sance, per­sonne n’a encore été mis en garde à vue. Alors qui pour­rait lais­ser ces agrafes ? Un gara­giste qui vou­drait s’offrir un très bon chiffre d’affaires ?

On vous conseille d’avoir dans votre voi­ture, une roue de secours et une bombe de répa­ra­tion express. La bombe sous pres­sion laisse une pâte qui vient bou­cher le trou dans le pneu. Mais cette répa­ra­tion n’est que tem­po­raire le temps de pou­voir chan­ger son pneu.

Certains quar­tiers de Saint-Etienne semblent plus tou­chés que d’autres. Le quar­tier du Soleil, la rue de la Montat, La Terrasse et Montreynaud. L’enquête est dif­fi­cile, nous pré­cise un poli­cier contac­té par 42info.fr. « On sur­veille les sec­teurs mais on ne peut pas sur­veiller tous les pas­sants, il fau­drait être là 24h/24 et puis celui qui fait cela doit for­cé­ment le faire très discrètement. »

 

N’hésitez pas à par­ler de votre expé­rience sur la page Facebook de 42info.fr si vous avez, vous aus­si, été vic­time de ce genre de crevaison

Les autres infos