Désolant : quatre-vingts tombes profanées à Saint-Etienne

Suite à la pro­fa­na­tion du cimetière de Val­benoite par deux jeunes filles, une infor­ma­tion judi­ci­aire devrait être ouverte à leur encon­tre. Les deux mineures auraient agi par « désœu­vre­ment et bêtise » d’après le pro­cureur de la République. En rajoutant qu’ « il n’y rien de cul­turel ou religieux dans leurs gestes ».



On l’a appris aujourd’hui, 80 tombes ont été pro­fanées au cimetière de Val­benoite à Saint-Eti­enne. Âgées de 14 ans et 17 ans, les deux jeunes femmes étaient tou­jours en garde à vue ce matin. Elles seront déférées, mer­cre­di matin, devant le par­quet de Saint-Eti­enne. Une infor­ma­tion judi­ci­aire devrait être ouverte à leur encon­tre pour ” dégra­da­tions en réu­nion et vio­la­tion de sépul­ture”.

Les dégâts sont con­sid­érables. Des stèles brisées et des pier­res tombales à terre. Des croix ont été brisées. L’une des ado­les­centes âgées de 17 ans était sous l’emprise d’alcool. La ville de Saint-Eti­enne a décidé de porter plainte. Gaël Per­dri­au, a réa­gi suite à la tombe pro­fanée du cimetière de Val­benoîte. Le maire de Saint Eti­enne se dit con­sterné et en colère. George Ziegler, prési­dent du départe­ment de la Loire a annon­cé « Je con­damne avec la plus grande fer­meté ces actes inad­mis­si­bles et dénonce la vio­lence des auteurs en appelant à des sanc­tions exem­plaires ». Plus d’infos dans les prochains jours.



Les autres infos