Désolant : quatre-vingts tombes profanées à Saint-Etienne



Suite à la profanation du cimetière de Valbenoite par deux jeunes filles, une information judiciaire devrait être ouverte à leur encontre. Les deux mineures auraient agi par « désœuvrement et bêtise » d’après le procureur de la République. En rajoutant qu’ « il n’y rien de culturel ou religieux dans leurs gestes ».



On l’a appris aujourd’hui, 80 tombes ont été profanées au cimetière de Valbenoite à Saint-Etienne. Âgées de 14 ans et 17 ans, les deux jeunes femmes étaient toujours en garde à vue ce matin. Elles seront déférées, mercredi matin, devant le parquet de Saint-Etienne. Une information judiciaire devrait être ouverte à leur encontre pour ” dégradations en réunion et violation de sépulture”.

Les dégâts sont considérables. Des stèles brisées et des pierres tombales à terre. Des croix ont été brisées. L’une des adolescentes âgées de 17 ans était sous l’emprise d’alcool. La ville de Saint-Etienne a décidé de porter plainte. Gaël Perdriau, a réagi suite à la tombe profanée du cimetière de Valbenoîte. Le maire de Saint Etienne se dit consterné et en colère. George Ziegler, président du département de la Loire a annoncé « Je condamne avec la plus grande fermeté ces actes inadmissibles et dénonce la violence des auteurs en appelant à des sanctions exemplaires ». Plus d’infos dans les prochains jours.