Désolant : quatre-vingts tombes pro­fa­nées à Saint-Etienne

Suite à la pro­fa­na­tion du cime­tière de Valbenoite par deux jeunes filles, une infor­ma­tion judi­ciaire devrait être ouverte à leur encontre. Les deux mineures auraient agi par « dés­œu­vre­ment et bêtise » d’après le pro­cu­reur de la République. En rajou­tant qu’ « il n’y rien de cultu­rel ou reli­gieux dans leurs gestes ».



On l’a appris aujourd’hui, 80 tombes ont été pro­fa­nées au cime­tière de Valbenoite à Saint-Etienne. Âgées de 14 ans et 17 ans, les deux jeunes femmes étaient tou­jours en garde à vue ce matin. Elles seront défé­rées, mer­cre­di matin, devant le par­quet de Saint-Etienne. Une infor­ma­tion judi­ciaire devrait être ouverte à leur encontre pour ” dégra­da­tions en réunion et vio­la­tion de sépul­ture”.

Les dégâts sont consi­dé­rables. Des stèles bri­sées et des pierres tom­bales à terre. Des croix ont été bri­sées. L’une des ado­les­centes âgées de 17 ans était sous l’emprise d’alcool. La ville de Saint-Etienne a déci­dé de por­ter plainte. Gaël Perdriau, a réagi suite à la tombe pro­fa­née du cime­tière de Valbenoîte. Le maire de Saint Etienne se dit conster­né et en colère. George Ziegler, pré­sident du dépar­te­ment de la Loire a annon­cé « Je condamne avec la plus grande fer­me­té ces actes inad­mis­sibles et dénonce la vio­lence des auteurs en appe­lant à des sanc­tions exem­plaires ». Plus d’infos dans les pro­chains jours.



Les autres infos