Difficulté des élèves à trou­ver des stages

Pour de nom­breux cur­sus, le pas­sage au stage en fin d’année est impor­tant pour les élèves.
Pour le bac pro c’est dix semaines sur 3 ans. 5 semaines sur deux ans en CAP. Mais dès ce prin­temps il sera dif­fi­cile d’en trou­ver un.
Aujourd’hui, la pro­blé­ma­tique pour les futurs bache­liers c’est de trou­ver un Maître de Stage. Au jour­nal Le Monde, Pascal Vivier, le secré­taire géné­ral du SNTAA-FO explique « en pra­tique, je doute for­te­ment que l’on refuse le diplôme à un jeune à cause du stage. Dans les sec­teurs sinis­trés comme l’hôtellerie et les ser­vices à la per­sonne, la bien­veillance va primer. »

Du côté des écoles hôte­lières, il y a une vraie difficulté

La charge de tra­vail des res­tau­rants n’est pas suf­fi­sante pour prendre des sta­giaires.
« On bataille pour posi­tion­ner les jeunes de la filière cui­sine dans cer­tains hôtels » note Loïc Mathis, pro­fes­seur de ser­vice et com­mer­cia­li­sa­tion. Le milieu du tou­risme n’a pas les moyens d’assumer les sta­giaires dans cette période.
Autre sec­teur qui pose pro­blème : le sec­teur de l’aide à la per­sonne. Les Ehpad ou les crèches sont fri­leuses pour pro­po­ser à des jeunes des for­ma­tions. Du côté des parents, c’est l’inquiétude. Même si, par­fois, le stage n’est pas obli­ga­toire dans l’obtention d’un diplôme, pour cer­tains parents, c’est un temps impor­tant pour leurs enfants afin d’être dans le milieu de l’entreprise.

Les autres infos