Enlèvement : les jeunes femmes ne veulent pas por­ter plainte

Mardi soir, après 22h, deux jeunes femmes ont été vio­lem­ment frap­pées puis enle­vées dans une Golf noire. Elles ont par la suite été retrou­vées par la police. Choquées, elles ne sou­haitent pas por­ter plainte.

Que s’est ‑il vrai­ment pas­sé mar­di soir à Saint-Etienne, rue du 11 novembre ?

Deux jeunes filles dis­cu­taient lorsqu’un petit groupe d’hommes s’est pré­ci­pi­té vers elles. L’une d’entre elle est pla­quée au sol. Suite aux cris de la jeune fille, qui aurait entre 15 et 20 ans, l’un des homme la frappe vio­lem­ment. Des témoins racontent la vio­lence de la scène : « Je l’ai vue pla­quée au sol sans ména­ge­ment. Ensuite l’une des jeunes femmes a été  pla­cée dans le coffre de la voi­ture » (NDLR : selon notre témoin). Un petit ami jaloux ? En tout cas, l’un des hommes à la Golf noire a été retrou­vé par la police de Saint-Etienne.

Il a été enten­du et les poli­ciers ont ouvert une enquête. Même si les jeunes femmes n’ont pas por­té plainte, elles seront convo­quées à l’hôtel de police pour expli­quer les faits.

Les autres infos