Enlèvement : les jeunes femmes ne veulent pas porter plainte

Mardi soir, après 22h, deux jeunes femmes ont été violemment frappées puis enlevées dans une Golf noire. Elles ont par la suite été retrouvées par la police. Choquées, elles ne souhaitent pas porter plainte.

Que s’est -il vraiment passé mardi soir à Saint-Etienne, rue du 11 novembre ?

Deux jeunes filles discutaient lorsqu’un petit groupe d’hommes s’est précipité vers elles. L’une d’entre elle est plaquée au sol. Suite aux cris de la jeune fille, qui aurait entre 15 et 20 ans, l’un des homme la frappe violemment. Des témoins racontent la violence de la scène : « Je l’ai vue plaquée au sol sans ménagement. Ensuite l’une des jeunes femmes a été  placée dans le coffre de la voiture » (NDLR : selon notre témoin). Un petit ami jaloux ? En tout cas, l’un des hommes à la Golf noire a été retrouvé par la police de Saint-Etienne.

Il a été entendu et les policiers ont ouvert une enquête. Même si les jeunes femmes n’ont pas porté plainte, elles seront convoquées à l’hôtel de police pour expliquer les faits.