Eric Berlivet veut un tram­way qui va de St-Etienne à Roche-la-Molière

Un tram­way qui passe par l‘Ondaine pour relier les villes de la Métropole Stéphanoise. Voilà le pro­jet fou de Eric Berlivet, maire de Roche-la-Molière. Même si le pro­jet semble com­pli­qué à réa­li­ser, le maire y croit vraiment.

Sur les réseaux sociaux, on pen­sait à un pois­son d’avril en retard, mais non. Eric Berlivet, le maire de Roche-la-Molière croit en son pro­jet. La date du post sur Facebook et Twitter n’est pas un hasard. Eric Berlivet l’a choi­sie car c’est le len­de­main de l’inauguration de la troi­sième ligne de tram de Saint-Etienne.

A nos confrères du Progrès, le maire de Roche-la-Molière explique son idée : « Après avoir beau­coup inves­ti pour Saint-Étienne et ses quar­tiers, ce serait bien de le faire pour la cou­ronne sté­pha­noise. C’est un des enjeux du pro­chain man­dat des maires. Il faut avoir une vision à l’horizon 2030 , estime l’édile rou­chon. Il y a du poten­tiel puisque la ligne de bus M2 de la Stas entre La Métare et Roche-la-Molière est l’une des plus fré­quen­tées du réseau. Cela désen­gor­ge­rait aus­si le centre-ville de Roche, qui est tra­ver­sé par 15 000 véhi­cules chaque jour ».

L’idée est excel­lente. Une ligne de tram qui pour­rait lier Saint-Etienne, la pré­fec­ture de la Loire aux villes de l’Ondaine. Une aubaine aus­si pour l’économie locale. Mais Eric Berlivet est bien conscient du coût qui pour­rait faire capo­ter son idée. « Je n’ai aucune idée de com­bien ça pour­rait coû­ter. » Le prix d’un kilo­mètre de ligne de tram­way peut oscil­ler entre 15 et 30 mil­lions d’euros (pour la nou­velle ligne sté­pha­noise, il s’élève à envi­ron 17 millions).

Pour une liai­son Saint-Étienne/Roche-la-Molière ou Saint-Étienne/Firminy, soit une dizaine de kilo­mètres cha­cune, l’investissement serait colos­sal puisqu’il dépas­se­rait lar­ge­ment la cen­taine de mil­lions d’euros.

« Il ne faut pas com­pa­rer avec Saint-Étienne, annonce Éric Berlivet. Car les tra­vaux ont eu lieu en centre-ville ou dans une zone den­sé­ment peu­plée. Il a donc fal­lu refaire les réseaux sou­ter­rains ain­si que d’importants tra­vaux d’ingénierie. Ce ne serait pas le cas dans l’Ondaine, où le tram pour­rait reprendre les voies des anciennes lignes du début du XXe  siècle, dont une grande par­tie est encore uti­li­sable. »

Eric Berlivet va défendre son pro­jet devant les élus de Saint-Etienne Métropole : « S’il y a au moins 20 000 voya­geurs par jour, ça paraît jouable. Après, je ne suis pas tech­ni­cien, donc je ne sais pas ce qui est pos­sible ou non de faire, mais je pense que ça mérite de faire des études sur le sujet. » Et le maire voit loin. « Ce que j’imagine pour l’Ondaine, on peut très bien l’imaginer aus­si pour la val­lée du Gier ». On pour­rait donc ima­gi­ner une ligne qui passe par Rive-de-Gier, Firminy, Le Pertuiset et Roche-la-Molière. Un joli rêve.

Les autres infos