Eric Berlivet veut un tramway qui va de St-Etienne à Roche-la-Molière



Un tramway qui passe par l‘Ondaine pour relier les villes de la Métropole Stéphanoise. Voilà le projet fou de Eric Berlivet, maire de Roche-la-Molière. Même si le projet semble compliqué à réaliser, le maire y croit vraiment.

Sur les réseaux sociaux, on pensait à un poisson d’avril en retard, mais non. Eric Berlivet, le maire de Roche-la-Molière croit en son projet. La date du post sur Facebook et Twitter n’est pas un hasard. Eric Berlivet l’a choisie car c’est le lendemain de l’inauguration de la troisième ligne de tram de Saint-Etienne.

A nos confrères du Progrès, le maire de Roche-la-Molière explique son idée : « Après avoir beaucoup investi pour Saint-Étienne et ses quartiers, ce serait bien de le faire pour la couronne stéphanoise. C’est un des enjeux du prochain mandat des maires. Il faut avoir une vision à l’horizon 2030 , estime l’édile rouchon. Il y a du potentiel puisque la ligne de bus M2 de la Stas entre La Métare et Roche-la-Molière est l’une des plus fréquentées du réseau. Cela désengorgerait aussi le centre-ville de Roche, qui est traversé par 15 000 véhicules chaque jour ».

L’idée est excellente. Une ligne de tram qui pourrait lier Saint-Etienne, la préfecture de la Loire aux villes de l’Ondaine. Une aubaine aussi pour l’économie locale. Mais Eric Berlivet est bien conscient du coût qui pourrait faire capoter son idée. « Je n’ai aucune idée de combien ça pourrait coûter. » Le prix d’un kilomètre de ligne de tramway peut osciller entre 15 et 30 millions d’euros (pour la nouvelle ligne stéphanoise, il s’élève à environ 17 millions).

Pour une liaison Saint-Étienne/Roche-la-Molière ou Saint-Étienne/Firminy, soit une dizaine de kilomètres chacune, l’investissement serait colossal puisqu’il dépasserait largement la centaine de millions d’euros.

« Il ne faut pas comparer avec Saint-Étienne, annonce Éric Berlivet. Car les travaux ont eu lieu en centre-ville ou dans une zone densément peuplée. Il a donc fallu refaire les réseaux souterrains ainsi que d’importants travaux d’ingénierie. Ce ne serait pas le cas dans l’Ondaine, où le tram pourrait reprendre les voies des anciennes lignes du début du XXe  siècle, dont une grande partie est encore utilisable. »

Eric Berlivet va défendre son projet devant les élus de Saint-Etienne Métropole : « S’il y a au moins 20 000 voyageurs par jour, ça paraît jouable. Après, je ne suis pas technicien, donc je ne sais pas ce qui est possible ou non de faire, mais je pense que ça mérite de faire des études sur le sujet. » Et le maire voit loin. « Ce que j’imagine pour l’Ondaine, on peut très bien l’imaginer aussi pour la vallée du Gier ». On pourrait donc imaginer une ligne qui passe par Rive-de-Gier, Firminy, Le Pertuiset et Roche-la-Molière. Un joli rêve.